Archive for décembre, 2011

29 décembre 2011

Vous reprendrez bien de la Bûche ?

Bon, c’est vrai, nous avions annoncés la trêve, Mais L. voulait participer au concours lancé par Cuisine Addict, avec sa bûche à la framboise.

Pour le biscuit :
130g de poudre d’amandes
40g de farine
70g de sucre+60g
4 œufs + 4 blancs
25g de beurre

Pour le bavarois vanille :
25cl de lait
100g de sucre
4 jaunes d’œufs
1 gousse de vanille
25cl de crème liquide
3 feuilles de gélatine

Pour la confiture de framboise :
200g de framboises (fraîches ou surgelées)
100g de sucre
une douzaine de framboises entières

Pour la couverture :
200g de chocolat
20cl de crème

Préchauffer le four à 210°C. Mixez la poudre d’amandes, la farine, 70g de sucre et 4 œufs en préparation homogène. Montez 4 blancs en neige avec 60g de sucre. Mélangez délicatement à la première préparation puis ajoutez le beurre fondu tiède. Étalez cette pâte à la spatule sur une plaque à pâtisserie tapissée de papier sulfurisé beurré et fariné. Enfournez et cuisez 10 minutes. Renversez le biscuit sur un torchon humide, puis roulez le biscuit (avec la feuille de papier sulfurisé) dans le torchon humide et laissez refroidir (cela permet au biscuit de prendre la forme roulée de la bûche).
Préparez votre bavarois :
Mettez la gélatine à ramollir dans de l’eau froide. Faire bouillir le lait avec 20g de sucre. Fouettez les jaunes d’œufs avec le reste du sucre et la vanille. Versez le lait bouillant en fouettant et remettre dans la casserole à feu doux en remuant constamment jusqu’à ce que le mélange nappe la cuillère. Retirez du feu et ajoutez la gélatine ramollie et essorée. Laissez refroidir la crème en remuant de temps en temps. Montez la crème en chantilly puis ajoutez la crème à la vanille en remuant délicatement.

Pour faire la confiture de framboise, mettez les framboises dans une casserole avec 100g de sucre et faites cuire 10 minutes à feu moyen en remuant régulièrement. Laissez refroidir. Déroulez le biscuit et mettez-y la confiture de framboises puis le bavarois de vanille dessus et enfin parsemez de framboises entières (attention n’en mettez pas trop sur les bords). Ensuite, roulez délicatement le biscuit et couvrir de papier film bien serré pour maintenir le tout, puis mettez au frigo quelques heures.

Pour couvrir la bûche de chocolat, faites bouillir la crème et versez-la sur le chocolat concassé en remuant énergiquement afin de faire fondre le chocolat. Sortez la bûche du frigo et enlevez le papier film, puis mettez la bûche sur une grille et versez le chocolat dessus afin d’avoir une couverture parfaite. Laissez prendre une heure au moins au frais et décorez selon votre convenance.

25 décembre 2011

Merry Christmas

Après un mois de publications intensives, et même si l’on s’est bien amusé avec le calendrier de l’Avent, la trêve des confiseurs est déclarée !

Les SML vous souhaitent un joyeux Noël et de bonnes vacances ! Merci pour vos visites et commentaires, on espère vous retrouver tout aussi nombreux début janvier, pour le retour des posts…

En attendant, si nos recettes vous ont plu, n’oubliez pas de voter pour nous tous les jours sur ces deux sites :

24 décembre 2011

Wiener Erdäpfelsalat, ou « LA » salade de pomme de terre Autrichienne

Parfois, « Less is more »: Rien ne fait plus plaisir à mon mari qu’un réveillon simplissime aux accents Autrichien. C’est aussi en référence aux Noël de petite fille de notre grand-mère alsacienne… Voici donc, pour ce dernier post du calendrier des SML, « LA » recette de la salade de patate de S.

Pour 4 personnes :
1 kg de pommes de terre
Une botte de ciboulette et qq cornichons (ici à la russe)

100 ml de bouillon

3 cuillerées d’huile d’olive

3 cuillerées de vinaigre de pomme

Sel, poivre, moutarde

Cuire les pommes de terres à l’eau salée
. Entre-temps, coupez la ciboulette et mélangez avec le bouillon tiède. Salez, poivrez et rajouter le vinaigre, l’huile et la moutarde. Épluchez les pommes de terres cuites et coupez-les en rondelles
. Verser le mélange de bouillon par dessus et mélangez bien
. Servez tiède.
Attention avec le bouillon : la salade ne doit être ni trop liquide, ni trop pâteuse…

À déguster avec des Frankfurter Wurstchen (saucisses de Francfort), du raifort et de la bière.

Très joyeux Noel à tous !

23 décembre 2011

Verrines Mousse d’avocat sucrée chocolat framboise

Pour un Noël glamour et coloré : Petite recette, inspirée d’un dessert que j’avais gouté chez mon amie A. (qu’elle avait trouvé sur un Elle-à-table) et que j’ai refaite pour une soirée rhum et chapeaux de paille organisée par des copines qui rentraient d’un voyage à la réunion…

Pour 16 petites verrines
6 avocats mûrs à point
7 c à s de sirop de sucre de cannes
3 citrons verts non traités
6 c à s de rhum
200g de chocolat
16 framboises

Râper le zeste des citrons et les presser. Mettre la pulpe des avocats, avec le sirop de sucre de cannes, le rhum, les zestes et le jus de citron dans un mixeur. Mixer longuement puis répartir dans les verrines. Laisser reposer au réfrigérateur au moins une heure. Faire fondre le chocolat  et recouvrir la mousse avec. Poser par-dessus une framboise et laisser reposer au réfrigérateur pendant au moins 4h.

Étiquettes : , , ,
22 décembre 2011

Les petits gâteaux de Noël

Les milans (les étoiles) :
250g de beurre tournée en crème
250g de sucre
1 zeste de citron
5 jaunes d’oeufs+ 1 oeuf entier
500g de farine

Mélanger le beurre tourné en crème avec le sucre, ajouter le zeste et la farine. Bien pétrir la pâte. Roulez assez fin, découpez à la forme voulue et badigeonnez de jaune d’œuf. Faire cuire 8 minutes à 200°C.

Les gâteaux orange-cannelle :
250g de beurre ferme
250g de sucre
2 œufs
4 g de levure chimique
600g de farine
2 oranges (zeste)
2 cuillères à soupe de cannelle moulue.

Tamisez la farine. Mettez-la en fontaine, dans un saladier avec la levure. Malaxez le beurre, le sucre et les œufs. Mélangez bien le tout avant de le disposer au milieu de la fontaine de farine. Pétrissez afin d’obtenir une pâte bien homogène, de consistance assez ferme. Laissez reposer pendant une nuit au frais dans un film alimentaire. Préchauffez le four à 180°C. Étalez cette pâte au rouleau sur 3 mm d’épaisseur. Faites cuire au four sur une plaque beurrée pendant 10 minutes en surveillant la cuisson.

 

21 décembre 2011

Menu de réveillon aux saveurs japonaises de S. : L’apéritif

Saumon fumé maison, ou le  « Gravad lax » au yuzu et kurosato

Le Gravad lax est un saumon mariné suédois qu’on prépare traditionnellement avec de l’aneth. Pour une petite touche nippone, voici la version « yuzu-sucre noir ». Attention : il faut s’y prendre 48 heures à l’avance pour la marinade.

Pour 4 personnes :
1 filet de saumon de 400 gr. avec la peau
200 gr. de sucre noir (vergeoise)
100 gr. de gros sel
1 yuzu non traité
50 gr. de gingembre frais

Retirez les arrêtes du filet mais laisser la peau. Essuyez-le. Mélangez ensemble le sucre avec le gros sel. Déposez le saumon dans un grand plat. Frottez-le avec les zestes du yuzu ainsi qu’avec le gingembre frais râpé. Couvrez-le ensuite du mélange sucre-sel. Fermez hermétiquement le plat et laissez mariner 48 heures au frais. Retirez le saumon de la marinade. Essuyez-le avec un torchon, et, à l’aide d’un couteau bien aiguisé, taillez des tranches fines. Servez sur des toasts grillés, beurrés, avec un petit morceau de suprême de pamplemousse jaune et un peu de tapenade par exemple. Sinon, sur des blinis, avec une crème de wasabi, ça peut tout aussi bien « le faire », comme on dit !

Étiquettes : , ,
20 décembre 2011

Menu de réveillon aux saveurs japonaises de S. : Le plat

Calamars à la carbonara, pour un repas en amoureux… Mais où est le rapport avec le Japon ? Eh bien c’est qu’ici on trouve très facilement des いかそめん, c’est à dire des calamars taillés en forme de « pâtes ».  Voici donc une version revisitée d’une recette très gourmande de Jean-Francois Piège.

Pour 2 personnes :
1 calamar nettoyé par votre poissonnier (environ 200 gr)
50 g de lardons fumés
2 œufs extra-frais
20 g de parmesan
50 cl de crème de soja
sel fin, poivre du moulin

Taillez les calamars en bandes de 2-3 mm de large pour obtenir de fines lamelles. Avec la moitié du bloc de parmesan, faites des copeaux à l’aide d’un économe. Râpez le reste en poudre. Séparez les blancs des jaunes d’œufs en réservant les jaunes dans leur coquille. Dans une poêle, faites sauter les lardons, puis égouttez-les sur un papier absorbant. Dégraissez la poêle et déglacez avec la crème liquide. Portez à ébullition, laissez réduire de moitié. Ajoutez le parmesan en poudre et mélangez bien avec un fouet. Retirez la poêle du feu et mettez les calamars dans la crème de parmesan. Donnez un tour de moulin à poivre. Dressez dans deux assiettes creuses : disposez les lardons et les copeaux de parmesan sur les anneaux de calamars, puis ajoutez 1 jaune d’œuf sur le dessus. Finissez avec un tour de moulin à poivre. Servir avec du riz complet.

19 décembre 2011

Menu de réveillon aux saveurs japonaises de S. : Le dessert

Voila mon menu, aujourd’hui adapté d’une recette « Elle à table ». Pour une fois, je commence par la fin, c’est à dire le dessert : Mousse au thé Macha et sucre noir (pour 4 personnes)

Pour la mousse :
18 cl de lait de soja
100 g de sucre
10 g de poudre de thé vert matcha
4 gr. d’agar-agar
2 dl de crème de lait de coco ((placer la veille votre boite de lait de coco au frigo. Le froid va dissocier la crème de l’eau qui a servie à faire le lait. Récupérer la crème et utiliser le restant dans un curry-coco : recette a venir)
2 kumquats (facultatifs)

Pour la sauce :
100 g de sucre noir (kurozatou, dans les épiceries japonaises) ou de sucre muscavado.

Faites chauffer le lait puis ajoutez l’agar-agar. Remuez en laissant cuire 10 min. Mélangez le sucre et le thé vert puis ajoutez le lait chaud. Mélangez rapidement et laissez refroidir. Fouettez la crème de lait de coco jusqu’à ce qu’elle soit ferme puis incorporez-la à la préparation précédente. Versez la mousse dans un moule ou dans des verres et réservez de 3 à 4 h au réfrigérateur. Versez 50 cl d’eau et le sucre dans une casserole et laissez cuire jusqu’à obtenir un sirop épais. Réservez à température ambiante. Servez la mousse dans des coupelles, avec la sauce. Garnissez de rondelles de kumquat pour un petit rehaut acidulé qui s’accordera très bien avec l’amertume du macha.

Étiquettes : ,
18 décembre 2011

Bolo Rei

Le Bolo Rei est un gâteau traditionnel portugais qui se mange de Noël jusqu’au jour des Rois. Ce gâteau a été importé en France au XIXe siècle par Baltazar Rodrigues Castanheiro Júnior, propriétaire d’une confiserie lisboète, la Confeitaria Nacional, qui existe depuis 1829. Baltazar présenta le gâteau à la société mondaine d’alors, avec le succès que l’on sait. Depuis lors, chaque année, les gens se ruent là-bas pour avoir leur gâteau, et la tradition est perpétrée dans tout le pays, qui a évidemment oublié l’origine lointaine et française du gâteau. Le Bolo Rei possède aussi une fève, mais une vraie fève, le légume sec.

pour 8 personnes
750g de farine
30g de levure
200g de beurre
200g de sucre
150g de fruits secs (raisins, pignons, noisettes…)
150g de fruits confits
1 boite de gros fruits confits
1 citron
1 orange
4 œufs
1 verre de Porto
1 c.à.c. de sel

Faites macérer les fruits secs et les fruits confits dans le Porto. Faites un levain avec de la levure émiettée dans 1dcl d’eau tiède et un peu de farine, couvrez d’un torchon et laissez lever 20 minutes environs. Mélanger le beurre, le sucre, les œufs et les zestes de citron et d’orange puis ajouter le levain et le reste de farine. Bien pétrir et ajouter les fruits secs et les fruits confits égouttés. Faites une boule et laisser lever au moins 1 heure. Former la couronne et dorez-la à l’aide d’un jaune d’œuf puis décorer avec les gros fruits confits. Laissez lever 1 heure. Mettez à cuire 40 minutes à 180°C. A la sortie du four, vous pouvez saupoudrer le Bolo Rei avec du sucre glace ou avec du sucre en gros grains.

17 décembre 2011

Le “Menu canard” du réveillon selon M. : Le plat

Aiguillettes de canard au miel et risotto aux morilles et noix (Pour 4 personnes)

Risotto aux morilles et aux noix :
200 g de riz arborio
20 g de morilles sèches ou surgelées
10 cerneaux de noix                 
1 oignon
60 cl de bouillon de légumes
30 g de parmesan
un petit verre de vin blanc
2 cuillères à soupe d’huile

Si l’on utilise des morilles séchées, l es mettre dans un grand bol d’eau chaude durant 15 min. Essorer-les et réserver-les. Verser 1 cuillère à soupe d’huile d’olive dans une poêle wok ou dans une poêle à bords hauts et faire revenir les morilles et les noix quelques minutes pour les faire dorer. Réserver. Ajouter la deuxième cuillère d’huile d’olive  et faire revenir l’oignon pendant 3 à 4 minutes. Pendant ce temps, chauffer le bouillon pour qu’il soit chaud. Ajouter le riz et faire nacrer à feu moyen pendant 1 à 2 minutes en remuant constamment. Déglacer avec le vin blanc, réduire à feu doux et bien remuer. Lorsque le vin est absorbé par le riz, ajouter une louche de bouillon. Remuer fréquemment et ajouter une autre louche de bouillon lorsque le riz a absorbé tout le liquide. Répéter cette opération jusqu’à ce que tout le bouillon soit absorbé. Ajoutez ensuite les morilles les noix, laisser cuire encore quelques minutes puis incorporez le parmesan.

Aiguillettes de canard au miel :
600 g environ d’aiguillettes de canard (3 aiguillettes par personnes)
10 cl de sauce soja
20 g de miel
1 c à s d’huile d’olive
Poivre

Placer les aiguillettes de canard dans un plat creux et les recouvrir avec la sauce soja et le miel l’huile d’olive et un peu de poivre. Bien mélanger tous les ingrédients avec les aiguillettes et laisser mariner 2 heures environ. Au moment de servir, retirer les aiguillettes de la marinade et les saisir à feu vif, une à deux minutes de chaque côté jusqu’à ce qu’elles soient dorées. Retirer les aiguillettes et faire légèrement revenir la marinade dans la poêle. Placer les aiguillettes de canard dans chaque assiette et recouvrir avec la marinade. Dresser le risotto. Servir sans attendre.

16 décembre 2011

Le « Menu canard » du réveillon selon M. : Entrée

Feuilleté d’épeautre, chantilly de foie gras et lamelles de truffe.

Pour 10 petits feuilletés, ou 6 plus importants :

Pâte feuilletée : Je me suis largement inspirée de cette recette : J’ai simplement réduit les quantités par 2 et mis du beurre à la place de la margarine. Une fois la pâte réalisée, l’étaler et faire de petits ronds avec un emporte-pièce. Badigeonner de jaune d’œuf et faire cuire une douzaine de minutes à 180 ° pour que le feuilleté soit bien doré. Réserver dans un endroit sec.

Chantilly de foie gras :
150 g de foie gras cuit
25 cl de crème fleurette
1 c à c d’alcool (alcool de prune, de poire, porto blanc, porto rouge…), ou pas
Sel et poivre séchuan

Mettre la crème fleurette dans la casserole avec les morceaux de foie gras, l’alcool, le sel et le poivre. Laisser fondre le foie gras à feu doux, tout en remuant le mélange. Une fois le mélange homogène, laisser refroidir. Passer au chinois, est verser dans le siphon et ajouter 1 cartouche de gaz pour un siphon de 1/2 l. Secouer bien (la tête en bas) et garder au frigo quelques heures.
Au moment de servir, mettre le feuilleté dans l’assiette et le recouvrir de chantilly de foie gras (attention, bien secouer le siphon avant de s’en servir et à intervalle régulier sous peine d’accident : la jolie robe de S. s’en souvient encore !).

Rajouter sur la chantilly des lamelles de foie gras et de truffe…

15 décembre 2011

Le « Menu canard » du réveillon selon M. : Apéro

Pendant la période des fêtes, j’aime spécialement faire des recettes à base de canard : foie gras, aiguillettes, magrets… Mais mieux vaut ne pas faire un menu entier avec ces recettes sous peine de risquer de se transformer en gallinacée…
Apéro :
Quelques idées de recettes ultra rapides pour un apéro de fête improvisée…

Verrines avocat, framboise et magret fumé (pour 6 vérines)
2 avocats mûrs (mais pas trop)
Une vingtaine de framboises (oui je sais ce n’est pas la saison mais c’est noël !)
Une douzaine de tranches de magrets de canard fumé coupé en lamelles
Quelques goutes de vinaigre de framboise

Couper les avocats en petits cubes et les assaisonner avec du vinaigre de framboise. Répartir dans les verrines. Ajouter les framboises et les lamelles de magrets.

Verrines mousse de chèvre-pomme poêlé et magrets de canard séchés (pour 6 vérines)
Un chèvre frais
Un peu de crème fraiche et d’huile d’olive
Une pomme
Un peu de beurre
Des petits cubes de magrets fumés

Mélanger le chèvre frais avec un peu de crème fraiche et d’huile d’olive. Assaisonner (sel, poivre, piment d’Espelette). Répartir le mélange obtenu dans les verrines. Couper des lamelles de pommes et les faire revenir dans un peu de beurre. Les assaisonner. Les répartir dans les verrines et ajouter les cubes de magret séché.

Cuillères confiture d’oignon et foie gras
Répartir la confiture d’oignon (maison ou non !) dans les cuillères et ajouter un petit morceau de foie gras. Assaisonner avec de la fleur de sel et/ou du poivre rose.

Sucettes de foie gras
Couper des petits morceaux de foie gras (préparer maison ou non) les piquer sur un cure dents ou autre et les passer dans du sésame blanc ou noir, de la poudre de noisettes ou même du cacao.

Brochettes raisin, magret fumé et comté
Là, pas besoin d’explication le titre parle de lui-même…

14 décembre 2011

Les Bretzels sucrés

Cela faisait 3 ans que je voulais essayer cette recette… je n’avais pas encore osé me lancer. Cette recette est assez difficile à réaliser mais le résultat en vaut la peine…
parce qu’elle a le goût de mon enfance !

Pour 10 Bretzels
300g de farine
2g de sel fin
1dl de lait écrémé
15g de levure boulangère
75g de beurre
50g de sucre
1 œuf
1sachet de sucre vanillé
25g de bicarbonate de soude
90g de sucre glace

Préparez un levain dans un bol en délayant la levure dans un peu de lait tiède. Ajoutez deux cuillerées de farine, mélangez, couvrez avec un linge et laissez doubler de volume dans un endroit tiède. Dans une terrine, mélangez le reste de farine avec le lait ainsi que le beurre en pommade et l’œuf battu en omelette. Ajoutez le sel, le sucre et le sucre vanillé. Pétrissez bien cette pâte, puis incorporez le levain. Laisser reposer dans un endroit tiède pendant 2 heures en couvrant d’un linge humide. Prélevez des morceaux de pâte. Roulez des boudins de l’épaisseur d’un petit doigt et de 40cm de longueur. Façonnez les bretzels en croisant les extrémités vers l’intérieur. Laissez reposer 20 minutes, puis réservez les bretzels au frais jusqu’à raffermissement léger de la pâte. Préchauffer le four à 300°C (th. 10). Dans une grande casserole, faites bouillir 1 litres d’eau avec le bicarbonate de soude, puis laisser tiédir. (il faut que l’eau soit presque froide). Plongez les bretzels dans ce bain, et retirez-les lorsqu’ils remontent à la surface. Placez-les sur une tôle bien beurrée et enfournez pendant 8 minutes. Pendant ce temps ce temps, mélanger le sucre glace avec une cuillerée d’eau froide. Badigeonnez les bretzels de ce glaçage à la sortie du four. Laissez-les refroidir et sécher.

13 décembre 2011

Menu de réveillon selon L. – Dessert : Soufflé aux pommes et à la cannelle

pour 6 personnes
800g de pommes
3 œufs
30cl de crème liquide entière
25g de beurre
50g de cassonade
2 cuillères à café de cannelle

Pelez, videz et coupez les pommes en huit. Dans une poêle, faites revenir les pommes avec la moitié du beurre et de la cassonade jusqu’à ce que les pommes soient bien
ramollies. Dans un saladier, mélangez les œufs, la crème, le reste de cassonade et la cannelle. Beurrez le moule. Rangez-y les pommes et versez dessus la crème. Enfournez 30 à 45 minutes à 190°C. Vérifiez la cuisson en enfonçant la lame d’un couteau qui doit ressortir propre mais humide (Attention, si vous choisissez de servir vos soufflés dans des petits ramequins, pensez à réduire le temps de cuisson).

12 décembre 2011

Menu de réveillon selon L. – Plat : Filet mignon aux poivrons

Pour 6 personnes
1 filet mignon d’environ 1kg
3 poivrons
2 oignons
20cl de crème liquide
1 gousse d’ail
10cl de vin blanc
5cl de vinaigre balsamique
huile d’olive
sel, poivre, 1 kubor

Couper le filet mignon en médaillons et saler/poivrer. Faire revenir les médaillons dans un fait-tout dans un peu d’huile d’olive (10 minutes environ) puis retirer du feu et réserver. Dans le même fait-tout, faire revenir 1 oignon émincé et deux poivrons en lamelles. Lorsque les poivrons et les oignons sont cuits, déglacer au vin blanc et vinaigre balsamique. Réserver.

Pour la sauce :
Faire cuire à feu moyen 1 oignon émincé et un poivron en en petits morceaux dans un peu d’huile d’olive. Ajouter ensuite un kubor et un peu de vin blanc, laisser cuire encore à feu doux durant 1 à 2 minutes. Puis ajouter la crème en remuant de temps en temps. Au moment de servir, mixer la sauce. Ce plat peut s’accompagner avec du riz ou des pâtes.

11 décembre 2011

Menu de réveillon selon L. – Entrée : Mousseline de poisson

Pour 6 personnes
1kg de cabillaud
3 œufs
40cl de crème liquide entière
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à café de piment d’espelette
2 cuillères à café de sel
3 cuillères à soupe de persil haché

Actionner votre robot mixeur pour mixer le poisson et les œufs. Ajouter la crème, le sel et le piment d’espelette. Puis verser tout doucement l’huile d’olive et enfin le persil. Il faut laisser le mixeur en route pendant l’ajout de chaque ingrédient afin d’obtenir une pâte homogène. Versez la mousseline dans une terrine et enfournez 1h à 160°C.

La mousseline de poisson peut se manger tiède avec une sauce tomate ou froide avec une salade.

10 décembre 2011

Flocons de neige, Polvorones ou Pfeffernussen…

Ces très très addictifs petits gâteaux existent un peu partout dans le monde sous divers nom et on les mangent en diverses occasions. Au japon on les trouve surtout à Noël, mais ne vous y fier pas, ce n’est pas du tout à cause de « l’esprit de Noël » comme on l’entend en occident, non, c’est juste parce que c’est hyper bon et méga « Kawai » !!!

Ingrédients :
200 g de farine d’épeautre
125 g de beurre
75 g de sucre de canne
100 g d’amandes et de noix moulues
2 g de levure
Sucre glace pour le « glaçage »

Comme pour une pâte sablée, mélanger le beurre ramolli, le sucre et les amandes moulues. Puis ajouter la farine mélangée à la levure. Ensuite, former un boudin avec la pâte (environ 3 cm d’épaisseur) et Laisser reposer 30 min au frigo. Découper des petits morceaux dans votre boudin de pâte et les rouler un a un dans la paume de la main pour obtenir de jolies petites boules. Poser les petites boules ainsi obtenues sur la plaque du four (graissée ou avec du papier sulfurisé). Enfourner à four chaud (200°C) environ 15 minutes.

Une fois sortis du four quand ils sont encore chauds, les rouler dans beaucoup de sucre glace. Pour ceux qui aiment, on peut aussi rajouter de la cannelle !

9 décembre 2011

Pain d’épice au beurre salé

Voici une super recette que je tiens de mon ami Clate. Je l’ai « améliorée » pour la rendre sans lait et sans gluten…  Je n’ai juste pas eu le cœur à retirer le beurre, car c’est ce qui fait que c’est bon ! Ca peut donc devenir un cadeau gourmant à apporter le soir du réveillon, à déguster au petit déjeuner le 25, ou encore en toast pour servir le fois-gras. Ici j’ai réalisé cette recette au cuiseur à riz (si, si, tel que, ca marche !), mais je vous donne la version testée et approuvée au four.

Ingrédients :
1 verre de lait de soja (25cl)
2 clous de girofle
1 gousse de vanille
4 fleurs de badiane
80 gr de beurre demi-sel
90 gr de sucre semoule
100 ml de miel (environ 150 gr)
250 gr de farine de riz
1 sachet de levure chimique
½ cuil. à café de muscade râpée
1 cuil. à café de cannelle
2 œufs entiers

Faire chauffer le lait avec les clous de girofle, la gousse de vanille fendue en deux et les fleurs de badiane. Puis laisser infuser 15 à 20 min. Au bout de ce temps, ôter les épices et faire fondre le beurre dans le lait tiède. Ajouter le sucre, le miel et faire tout fondre complètement. Dans une terrine, verser la farine tamisée avec la levure chimique, la cannelle et la muscade. Ajoutez les œufs et le lait en mélangeant bien pour obtenir une pâte homogène. Faire cuire pendant 15 min th. 7 (210°), puis baissez le four th. 6 (180°) et poursuivre la cuisson 20 min. Sortir le pain d’épice du four et l’emballer immédiatement dans du cellophane (ça donne un aspect brillant, charnu et moelleux).

À consommer le lendemain…

8 décembre 2011

Parfum d’Avent… la clémentine

Lorsque nous étions petites, la clémentine était l’un des éléments, gustatif et olfactif, fort de l’Avent. Le 06 décembre, au matin, on en trouvait toujours dans nos chaussures ; on adorait presser sa peau près d’une flamme de bougie pour faire des étincelles, mais surtout on réclamait toujours qu’on nous fabrique des lanternes !

Pour fabriquer une lanterne, il faut un peu de patience et de doigté :
Avec un couteau faire le tour de la moitié de la clémentine et retirer la peau en glissant délicatement son pouce. Faire pareil avec l’autre moitié en faisant attention de bien conserver la mèche (= les filaments blancs au centre de la clémentine). Sur la moitié sans mèche, faire un rond avec le couteau et éventuellement d’autre motifs au choix…

Ensuite verser un peu d’huile de cuisine neutre dans l’autre moitié tout autour de la mèche. Le moment venu, allumer la mèche et reposer doucement l’autre moitié de la peau pour former la lanterne.

Voila une idée pour réaliser un chemin de table le soir de Noël.

7 décembre 2011

Le Lait Russe ou Latte Macchiato

Avec le froid qui arrive à grands pas, quoi de mieux qu’un bon Lait Russe pour se réchauffer !!

C’est une boisson chaude composée d’un expresso, de lait chaud et de mousse de lait. On peut réaliser un Lait russe grâce à une machine à café équipée d’une buse à vapeur ou grâce à un appareil pour faire mousser le lait. (le secret pour un belle mousse de lait c’est de prendre du lait bien froid !)

%d blogueurs aiment cette page :