Archive for mars, 2012

31 mars 2012

Banana Bread

100 gr de beurre
100 gr de miel
100 gr de pépites de chocolat
250 gr de farine
200 gr de bananes mures
2 oeufs
1 cuil a café de cannelle
1/2 cuil a café de muscade
1 yaourt
50 ml de lait
1 sachet de levure
1 pincée de sel

Faire fondre le miel et le beurre ensemble. Mixer le yaourt, les bananes, et le lait. Ajouter ce mélange au mélange précédant en y incorporant les œufs et une pincée de sel. Dans un saladier mélanger la farine, la cannelle, la muscade, la levure, puis y incorporer doucement le mélange miel/beurre/banane/lait/yaourt/œuf, sans faire de grumeaux. Huiler un moule à cake, et y verser la pâte, puis faire cuire 40 minutes à 180 degrés.
Ce Banana Bread inspiré de la recette de madame Ramsey est délicieux pour un petit dej/ brunch ou au goûté !

Publicités
29 mars 2012

Quiche, quiche, quiche*

* En Hongrois « chi-eche » prononcer « quiche » signifie : [cours] vite !
Tous ça pour dire que la recette du jour, « Quiche aux champignons et noix de Saint-Jacques », est elle aussi très rapide à faire (^-^) !

Pour 4/5 personnes, recette sans lait, sans beurre et sans blé !

La pâte :
250 gr de farine d’épeautre
125 gr de purée de noisette
Un peu de sel et d’eau

La garniture:
3 œufs
200 ml de crème de soja
6/8 grosses coquilles Saint-Jacques surgelées ou fraiches
Une quinzaine de champignons de Paris, moyen
Sel, poivre, persil et un peu d’huile d’olive

Quelques heures avant, faire décongeler les Saint-Jacques dans de l’eau (si on en utilise des fraiches, pas besoin). Mélanger la farine, le sel, et la purée de noisette jusqu’à obtenir du sable. Verser un peu d’eau (environ 5 cl) et travailler rapidement afin d’obtenir une boule. Moins on travail la pâte, mieux c’est ! Ensuite, diviser la pâte en deux, et en réserver une au frais, l’autre au congélateur pour une autre fois (sinon, diviser les proportions par 2)…
Laver et émincer les champignons, puis les faire revenir dans un peu d’huile d’olive, dans une poêle bien chaude, environ 10 min. En fin de cuisson, assaisonner avec un peu de sel, de poivre et du persil (frais) haché. Réserver. Préchauffer le four à 180 degrés. Abaisser la pâte, et en garnir un moule à tarte. Piquer le fond de tarte avec une fourchette. Garnir ce fond de tarte avec les champignons. Sur le dessus, disposer les noix de Saint-Jacques débarrassées de leurs corail (que l’on recoupe en morceaux et que l’on place un peu partout autour). Dans un saladier mélanger les œufs et la crème de soja, assaisonner un peu avec sel et poivre, et verser cet appareil sur les champignons/Saint-Jacques. Faire cuire 25/30 min, en fonction de votre four.
Les saveurs de noisettes dans la pâte se marient très bien avec la Saint-Jacques. Petite astuce, lorsqu’on cuisine le poisson ou les crustacés en « quiche » ou tourte, il vaut toujours mieux les mettre cru dans l’appareil, ainsi il sont cuit à point !

27 mars 2012

Morue au chouriço (chorizo portugais)

C’est une recette que j’avais envie de tester depuis très longtemps. Le « chouriço » portugais a un goût différent du chorizo espagnol car il est très parfumé et ne pique pas. Il est fabriqué avec du porc, du vin, du paprika et du sel. Il est séché et fumé très lentement. Les saveurs du chouriço et de la morue se marient très bien.

Pour 4 personnes :
4 morceaux de morue
1 chouriço
25 cl de crème liquide
huile d’olive

3 jours avant : Commencez à dessaler la morue (faire tremper la morue dans de l’eau en mettant le côté du poisson où il y a la peau vers le haut afin d’éviter la rétention du sel) Il faut changer l’eau 2 fois par jour durant 3 jours.
Le jour-même : Enlevez la peau du chouriço et coupez-le en fines lamelles, puis faites-le revenir dans une poêle quelques minutes. Ensuite ajoutez la crème liquide et laisser mijotez 3 minutes à feu doux. Il n’y a pas besoin d’assaisonner cette préparation car les épices du chouriço vont parfumer la sauce. Mettez la morue dans un plat allant au four et arrosez d’un peu d’huile d’olive, puis faites cuire 20 minutes à 160°C. Servez ensuite la morue avec de la sauce au chouriço accompagnée de riz.

 

12 mars 2012

Gâteau humide au pamplemousse

Tiré d’une recette Elle à table, ce gâteau rencontre toujours un terrible succès !

Pour 6 personnes :
1 pamplemousse jaune non traité
1 pamplemousse rose
125 g de beurre
115 g de sucre semoule
115 g de farine
150 g de sucre glace
2 œufs  
2 c. à soupe de Cointreau  
1/2 sachet de levure chimique

Sortez le beurre du réfrigérateur. Prélevez le zeste du pamplemousse jaune à l’économe et pressez son jus. Blanchissez le zeste 2 fois 3 min, dans 2 eaux différentes pour ôter l’amertume. Hachez-le finement au couteau. Préchauffez le four th. 5-6/180°. Travaillez le beurre en pommade, puis ajoutez 100 g de sucre glace, les œufs, un à un, la farine, le jus de pamplemousse, son zeste et la levure. Travaillez la pâte qui doit être onctueuse et sans grumeaux. Beurrez un moule à manquer et garnissez-le de pâte. Faites cuire le gâteau 35 min. Laissez-le tiédir quelques minutes et démoulez-le sur un plat légèrement creux. Pressez le pamplemousse rose et mélangez le jus au sucre glace restant et le Cointreau. Arrosez le gâteau encore tiède de ce jus sucré pour qu’il s’en imprègne. Parsemez-le de petits grains de pulpe de pamplemousse.

4 mars 2012

Le gâteau au chocolat de H.

Le 26 février, c’était l’anniversaire de mon H d’amour, il s’est mis derrière les fourneaux et nous a fait un gâteau au chocolat absolument fabuleux ! Il a passé de longues heures en cuisine… mais ça valait le coup ! alors voici la recette du gâteau de H. :

Pour 6 personnes
Pour les feuilles de chocolat :
200g de chocolat noir

Pour la mousse au chocolat :
200 g de chocolat noir
80 g de sucre glace
15 cl de crème liquide très froide
6 œufs

Pour le gâteau :
200 g de chocolat noir
125 g de beurre
100 g de farine
4 œufs
200 g de sucre
1 sachet de levure chimique

Pour le glaçage miroir :
14 cl d’eau
200 g de sucre en poudre
32 g de lait en poudre
45 g de cacao en poudre
12 cl de crème fleurette
2 feuilles de gélatines

Commencez par faire le gâteau de base. Dans une casserole, faites fondre le beurre et le chocolat. Retirez du feu puis incorporez la levure et la farine. Préchauffez votre four à 180°C. Dans une jatte, battez les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Mélangez-le au chocolat. Battez les blancs en neige avec une pincée de sel. Ajoutez-les au chocolat. Versez la préparation dans un moule beurré. (ici j’ai utilisé un moule à manqué rond de 28 cm). Enfournez pendant 30 min. Surveillez la fin de la cuisson en piquant le gâteau avec la lame d’un couteau : elle doit ressortir sèche. Laissez refroidir avant de démouler.

Ensuite, préparez la mousse au chocolat. Faites fondre le chocolat au bain-marie en remuant régulièrement. Cassez les œufs en séparant les blancs des jaunes. lorsque le chocolat est fondu et bien lisse, versez-le dans un saladier. Ajoutez les jaunes d’œufs en fouettant. Fouettez la crème en chantilly en ajoutant le sucre glace lorsqu’elle commence à monter. Incorporez délicatement au chocolat fondu. Montez les blancs en neige très ferme, puis incorporez-les délicatement au mélange précédant. Réservez au frais.

Préparez les feuilles de chocolat. Préparez 2 grandes feuilles de papier film. Faites fondre le chocolat au bain-marie. Recouvrez chaque feuille de papier de chocolat à l’aide d’une spatule ou d’un pinceau pour que les feuilles de chocolat soient fines (pensez à faire les feuilles de chocolat de la même dimension que votre gâteau). Laissez durcir les feuilles et réservez-les au frais.

Puis, préparez le glaçage miroir. Mettre dans une casserole l’eau, le sucre, le lait, le cacao. Porter à frémissement puis, ajouter la crème fleurette. Laisser cuire à feu doux 15 minutes en remuant régulièrement. Pendant ce temps, faire tremper la gélatine dans de l’eau froide pour la ramollir. Lorsque la cuisson est terminé, laissez refroidir. Incorporer les feuilles de gélatines essorées et les dissoudre en mélangeant bien. Laisser refroidir à température ambiante.

Enfin, procédez au montage. Attention : pour monter votre gâteau vous aurez besoin d’un moule démontable à fond amovible.
Coupez votre gâteau de base en deux dans le sens de la longueur afin d’obtenir deux disques de même épaisseur et déposez-le dans le fond de votre moule (démontable à fond amovible ) Garnir le premier disque de mousse au chocolat, recouvrez d’une feuille de chocolat. Recouvrez ensuite la feuille de chocolat avec de la mousse puis mettez l’autre feuille par dessus et puis encore de la mousse. (Eh oui… il faut aimer le chocolat !) Ensuite, posez le dernier disque de gâteau sur le dessus et recouvrez-le du glaçage miroir. Laissez prendre au frais 4 heure au moins. Puis démoulez délicatement. Décorez ensuite de caramel filé (recette prochainement). Vous pouvez servir votre gâteau avec une crème anglaise à l’orange par exemple.

2 mars 2012

Menu montagne de M. : L’entrée

Ce week-end, avec 4 de mes amies, nous faisions notre repas de noël (oui nous n’étions pas en avance mais avec nos vies de business women aux 4 coins de la France, cela devient dur de trouver un week end commun de libre ! En même temps, des cadeaux au mois de février ça fait toujours plaisir).
C. voulait à tout prix un menu montagne (c’est sa nouvelle passion pour le ski qui lui donne des envies de fromage !). Me voila donc plongée dans les livres, magazines de cuisines et autres sites internet pour trouver un menu digne de la montagne. C. adore les soupes, alors comme c’était un menu spécial pour elle, je voulais lui en faire une. J’avais, pour ma part, très envie d’essayer les chips de jambon cru et le cigare de comté que j’avais vu dans le magazine Gourmand que j’achète et lit quand je fais la queue à la caisse du supermarché. Pour le plat, c’est aussi une recette d’un autre numéro du magazine Gourmand qui m’a donné l’idée de mélanger le veau avec du fromage. J’avais aussi très envie de tester la pomme de terre vitelotte. Quant au dessert, je me suis inspirée d’une recette de Ruben qui participe à top chef sur M6 !!!! Recette que j’ai mixée avec celle du blog Cuisine plurielle que j’aime beaucoup, dont l’auteur s’est elle même inspirée d’un autre très joli blog…

Entrée : Velouté d’endive, chips de jambon cru, noix et cigares de Comté

Pour 5 personnes :
2 kg d’endives
1 oignon
25 cl de bière
1 cube de bouillon de volaille
10 cl de crème liquide
Sel, poivre
4 tranches de jambon cru un peu épaisse
200g de comté
50g de noix

1. Émincer les endives (penser à enlever le cœur qui peut être amer), peler et hacher l’oignon. Faire revenir à feu vif l’oignon puis les endives dans l’huile d’olive. Ajouter le gras du jambon cru (qui sera utilisée pour les chips). Baisser le feu et laisser cuire une 20 de minutes. Mouiller d’abord avec un peu de bière, puis, monter à hauteur avec de l’eau et ajouter le cube de bouillon. Faire mijoter encore une bonne demi-heure à feu très doux. Enlever le gras du jambon, mixer le contenu de la casserole puis ajouter la crème. Saler (si nécessaire), poivrer. Réserver.

2. Préchauffer le four à 180°. Sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé, déposer des lamelles de jambon cru. Enfourner une dizaine de minutes. Laisser reposer jusqu’au moment de servir

3. Râper le comté et former 5 disques (j’utilise un emporte-pièce) sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Enfourner (toujours four à 180°) pour 6 à 8 minutes. Sortir la plaque du four et laisser tiédir 3-4 min. Puis rouler les disques délicatement mais rapidement (technique de L. , les rouler autour d’un stylo !). Laisser reposer.

4. Au moment se servir, faire réchauffer le velouté, puis le répartir dans des cocottes. Ajouter les chips de jambon cru dessus, des brisures de noix et le cigare de Comté.

2 mars 2012

Menu montagne de M. : Le plat

Roulé d’escalope de veau au 3 fromages et criques aux 2 pommes de terre

Pour 5 personnes :
8 escalopes de veau à faire aplatir par votre boucher
3 fines tranches de Mont d’or
3 fines tranches de raclette
3 fines tranches de Morbier
15 cure-dents
5 pommes de terre de taille normale
Et 5 petites pommes de terre vitelottes

1. Eplucher les 2 sortes de pommes de terre, les râper et les mélanger en les salant et poivrant. Beurrer légèrement des cercles et les mettre dans une poêle chaude avec de l’huile d’olive et un peu de beurre. Remplir les cercles de pommes de terre en tassant un peu. Laisser dorer jusqu’à coloration, à feu moyen. Enlever les cercles et tourner les criques de pommes de terre afin de dorer l’autre face. Réserver et faire réchauffer au four une 8-10 minute au moment de servir au four.

2. Découper les escalopes en deux dans la longueur. Placer sur chaque moitié d’escalope une petite lamelle de fromage. Rouler les escalopes et les piquer avec un cure-dent. Faire 5 roulés au Mont d’or, 5 au Morbier et 5 à la raclette. Réserver au frais.

Au moment de servir, faire fondre un peu de beurre et de l’huile d’olive dans une (ou plusieurs) poêle(s). Faire cuire à feu vif les roulés d’escalopes pour les faire dorer puis et à couvert pendant 10min. Sortir les roulés d’escalopes et déglacer la poêle avec du vin blanc. Servir les trois roulés avec une crique aux deux pommes de terre.

2 mars 2012

Menu montagne de M. : Le dessert

Soufflé de mousse au chocolat, crème chantilly

Pour 5 personnes :
6 œufs
200 g de chocolat noir
100 g de sucre + un peu pour les moules
30 g d’eau
30 cl de crème type fleurette

1. Mettre la crème froide non sucrée dans le siphon froid, mettre la capsule de gaz et bien mélanger tête en bas. Laisser reposer au frais au moins 3h.

2. Beurrer les ramequins, les sucrer et les réserver au frais. Faire fondre le chocolat au bain marie. Laisser tiédir 10 minutes puis y ajouter les jaunes et bien mélanger. Réserver. Montez les blancs en neige. Dans une casserole mettre le sucre et 30 g d’eau. Le faire cuire à 121°. Une fois à température, ajouter le sucre dans les blancs, en faisant couler le sucre sur le bol. Battre à vitesse maximal le temps que la température redescende à environ 40°C. Incorporer délicatement les blancs montés à la préparation chocolatée, procéder en trois fois. Verser dans les moules et laisser reposer au frais au moins 2h.

Au moment de servir, préchauffez le four th 7 (210°). Enfourner les ramequins et les faire cuire 10 min. Sortir du four. Bien mélanger le siphon tête en bas puis injecter la chantilly non sucrée dans les soufflés. Saupoudrer de cacao et servir aussitôt.

%d blogueurs aiment cette page :