Archive for février, 2013

27 février 2013

Tartes gourmandes à la poire et à la Fourme d’Ambert

Tarte-fourme d'ambert-poirePour 8 tartelettes :
1 pâte feuilletée (maison ou non)
3 poires
Des copeaux de Fourme d’Ambert
quelques noix
1 jaune d’œuf

A l’aide d’un emporte-pièce ou d’un bol (13cm de diamètre environ) faites des ronds dans la pâte . Mettez les ronds sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et recouvrez de papier sulfurisé et d’une autre plaque de cuisson pour éviter que ça gonfle. Cuire 15 minutes à 180°C . Coupez les poires épluchées en fines lamelles et faites des copeaux de Fourme d’Ambert. Badigeonnez vos ronds de pâte feuilletée de jaune d’œuf et passez-les au four 3 minutes à 180°C pour les faire dorées. mettez ensuite les lamelles de poires en rosace (pour plus de goût , saupoudrez de poivre les poires) et recouvrez de Fourme D’Ambert et des quelques cerneaux de noix . Puis passez 2 à 3 minutes sous le grill du four. Vous pouvez dégustez les tartelettes en apéritif ou en entrée avec de la salade.

24 février 2013

Un repas francais : Bouchée à la reine

Cette spécialité culinaire de Lorraine, aussi appelée vol-au-vent, doit son nom à la reine Marie Leszczynska qui adorait cette recette. Ce fut l’occasion de parler d’histoire et de la cuisine française… Comme il est très difficile de trouver du riz de veaux et des quenelles au Japon, j’ai opté pour une version plus simple : blanc de poulet et champignon. C’était « comme à la maison » !

Exif_JPEG_PICTURE Ingrédients pour 6 personnes:
300g de pâte feuilletée (maison ou non)
1 jaune d’œuf
150g blanc de poulet
150g de champignons de Paris
50g lard fumée
1 poireau
Un peu de persil
50g lard fumé
20g de beurre
30g de farine
1/2 l de bouillon de poule
Un peu de lait
Sel, poivre et muscade

Étaler la pâte feuilletée sur environ 2 mm d’épaisseur. Y découper 12 disques de 10 cm de diamètre environ, à l’aide d’un bol, un verre ou d’un emporte-pièce. Les poser sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Marquer un cercle plus petit au centre de 6 disques avec un verre, ce sera le couvercle. Dans un petit bol préparer un jaune d’œuf. Avec un pinceau, badigeonner généreusement, avec le jaune d’œuf, les disques de pâte non marqués. Poser les disques marqués sur les disques badigeonnés, et ceux-la aussi les badigeonner généreusement d’œuf. Laisser reposer. Préchauffer le four à 210°C (thermostat 7). Y faire cuire les bouchées en pâte pendant 30 min. Dès la sortie du four, découper les couvercles avec un petit couteau, les réserver.
Faire bouillir réchauffer le bouillon de poule.  Laver, éplucher et émincer les champignons. Coupez en petits morceaux le blanc de poulet et le lard fumée. Laver et émincer le blanc d’un poireau. Faites revenir les blancs de poulet, le lard, les champignons et le poireau dans un peu de beurre à la poêle jusqu’à ce que cela soit doré. Réserver. Préchauffer le four à 100°C. Dans un faitout faire fondre le beurre puis ajouter la farine pour faire un roux. Saler poivrer ajouter la muscade râpée. Faire prendre la ‘béchamel’ en versant petit à petit le bouillon. Ajouter le poulet, les champignons, le blanc de poulet, lard fumée, le poireau émincé, et laisser mijoter environ 10 min. Rajouter un peu de lait, pour délayer, si la sauce devient trop épaisse. Rectifier l’assaisonnement. Chauffez les bouchées au four 100°C pendant 5 min. Garnir les bouchées et servir immédiatement avec de la salade.

20 février 2013

Un repas francais : Chou farci au saumon, braisé aux carottes et petits lardons

C’était un challenge, mais la faim justifie les moyens ! Après avoir vu le film Les saveurs du palais, le chou farci au saumon braisé aux petits lardons est devenu une obsession… Je devais essayer ! J’ai trouvé la recette originale issue du livre Carnets de cuisine du Périgord à l’Élysée de Danièle Mazet-Delpeuch sur le site de Marmiton, et je l’ai presque suivie à la lettre.

Exif_JPEG_PICTUREIngrédients pour 6 personnes:
700 gr de filet de saumon
Dashi en poudre ou fumé de poisson
1 chou vert
1 kg de carottes
250 g d’oignons jaunes
250 g de poitrine de porc fumée
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 bouquet garni
Sel poivre
1 carré d’étamine d’un mètre de côté
40 g d’échalotes
40 g de vin blanc
200 g de beurre pommade

Couper le saumon en tranches d’environ 1 cm. Saler, poivrer et réserver au frais. Détailler la poitrine fumée en minces lardons, les blanchir dans une petite casserole d’eau bouillante 2min, et rafraîchir par un bref passage sous l’eau froide. Dans un grand récipient, faire bouillir de l’eau et y faire blanchir le chou entier pendant 3 minutes, égoutter, rafraîchir 10 secondes sous l’eau froide, et recommencer l’opération une seconde fois. Ouvrir délicatement le chou, feuille à feuille, ne garder que les belles feuilles tendres. Dans une cocotte, faire blondir les oignons émincés avec l’huile d’olive, ajouter les carottes lavées, en petits morceaux, et les lardons. Laisser cuire 30min à feu très doux. Maintenir au chaud.
Pendant ce temps, faire bouillir une grande quantité d’eau dans une grande cocotte avec 4 cuillères à soupe de Dashi (ou de fumé de poisson) et le bouquet garni. Ensuite, chemiser une passoire à pied avec l’étamine, en ayant pris soin de la laisser pendre sur les côtés de façon à pouvoir ensuite en rassembler les bords afin de former un baluchon. Tapisser en commençant par deux couches de feuilles de chou, en les faisant se chevaucher, puis appliquer une tranche de saumon, puis une couche de chou, une de saumon, etc. jusqu’à utilisation complète, en terminant par une double épaisseur de chou. Refermer l’étamine, serrer fort avec une ficelle de cuisine. Plonger délicatement le chou farci dans le bouillon et laisser frémir 15 min, puis le tourner et ajouter 5 mn de cuisson. Égoutter le chou, le démailloter délicatement sur une assiette creuse, le faire glisser dans la cocotte sur le lit de carottes, y ajouter un peu du bouillon de poisson, il doit toujours y avoir la quantité de 2 cuillères à soupe de jus dans la cocotte (Ne pas laisser sécher), et faire confire à feu très doux pendant 40 minutes, poivrer en toute fin de cuisson.
Quelques minutes avant le service, faire le beurre blanc : Faire suer les échalotes, sans les colorer, avec une noisette de beurre à feu doux pendant deux à trois minutes. Rajouter le vin blanc et laissez réduire. Puis incorporer le beurre petit à petit, à feu doux, tout en fouettant. Saler, poivrer et fouettez légèrement. Enfin passez le beurre blanc au chinois. Servir le chou avec le confit de carottes et lardons. Couper devant les convives, comme des parts de gâteau, avec un couteau très aiguisé. Napper d’un peu de beurre blanc, c’est Top, et ça vaut tous ces efforts en cuisine !

17 février 2013

Un repas francais : des religieuses en dessert

Suite au cours de cuisine japonaise que j’avais reçu, j’avais proposé un repas français en échange de bons procédés. Faire un repas « bien français » n’est pas tâche facile, surtout au Japon où trouver tous les aliments nécessaires… Je me suis laissée inspirer par le fabuleux film Les saveurs du palais, et après de nombreuses recherches j’ai élaboré ce menu:
Entrée: Bouchées à la reine (Vol-au-vent)
Plat: Chou farci au saumon, beurre blanc et carottes fondantes
Dessert: Religieuses crème de framboises et chocolat blanc
Comme c’est dimanche, je commencerai par le dessert ! Je me suis inspirée de la recette du site Beau à la bouche, une référence tant il est toujours documenté et plein de finesse. Cette recette, est elle même inspirée de celle de Christophe Felder, qui est l’un des rares chefs à donner le secret du craquelin, sorte de pâte à crumble qui rend les choux irrésistibles !

Exif_JPEG_PICTUREIngrédient pour 6 religieuses:
Pour la ganache montée:
60g de pulpe de framboises
150g de chocolat blanc
200g de crème fleurette
Pour le craquelin:
38g de beurre à température

45g de cassonade
45g de farine
Pour la pâte à choux:
75g de lait

50g d’eau
1 pincée de sel
40g de beurre
½ cuillère à soupe de sucre
75g de farine
2 œufs
Pour le glaçage royal:
200g de sucre glace
1 blanc d’œuf
quelques gouttes de citron
quelques framboises pour la décoration

La veille, préparer la ganache: Porter à ébullition les 60g de pulpe de framboises. Hors du feu, faire fondre le chocolat en émulsionnant bien.  Incorporer ensuite la crème bien froide. Mettre une nuit au frais.
Le jour-J: Commencer par préparer le craquelin. Mélanger le beurre et la cassonade, puis ajouter la farine. Pétrir jusqu’à obtenir une boule de pâte homogène. Étaler cette pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé sur 2-3 millimètres d’épaisseur. Mettre au frai le temps de préparer la pâte à choux.
Réaliser la pâte à choux: Mettre le lait, l’eau, le sel, le beurre coupé en dés et le sucre dans une casserole sur feu doux. Dès que le mélange frémi, retirer du feu et ajouter la farine en une seule fois, mélanger vivement, comme pour faire un roux. Remettre sur le feu, et sans cesser de remuer, assécher la pâte. Retirer du feu. Mettre la pâte dans un bol, y ajouter les œufs un après l’autre (fouetter préalablement les œufs c’est plus facile) et mélanger vivement pour les incorporer complètement. Préchauffez le four à 200°C. Sur une feuille de papier sulfurisé, dessiner douze disques espacés les uns des autres; six de 4 centimètres et six de 5 centimètres de diamètre. À l’aide d’une poche à douille, réaliser des ronds de pâtes de la taille des gabarits. Sortir le craquelin du congélateur et découper dedans six disques de 4 centimètres et six disques de 5 centimètres de diamètre. Déposer sur chaque rond de pâte à choux un disque de craquelin de même taille. Cuire les choux 20 minutes sans ouvrir le four pendant la cuisson. Ils vont gonfler et dorer. Au bout de ce temps, sortir les choux du four et laisser complètement refroidir.
Garnir les choux: Récupérer la ganache, la monter chantilly ferme. Garnir chacun des choux de ganache montée. Percer le dessous du chou à l’aide de la douille à garnir puis garnir de crème. Réserver au frais.
Montage des religieuses: Pour la décoration, j’ai repris la recette de glaçage royal de L., fouetter le blanc d’œuf quelques instant puis ajoutez le sucre glace et le citron. Continuer à fouetter vivement jusqu’à ce que le mélange épaississe. Tremper d’abord le sommet des petits choux dans le glaçage. Laisser sécher quasi entièrement et déposer sur le sommet une petite framboise. Glacer ensuite les gros choux et sur chacun, déposer un petit chou. Réserver au frais. À déguster le jour même ! De toute façon, vous ne pourrez pas attendre… :p

13 février 2013

Tartelettes de la Saint Valentin

Tartelette-framboisePour 2 personnes :
1 jaune d’œuf
1 petit pot de confiture  (framboise , fraise …)
De la pâte feuilletée (recette maison)

A l’aide d’un bol ou d’un cercle à pâtisserie, découper 4 disques de pâte feuilletée. Déposez les disques sur du papier sulfurisé sur une plaque de cuisson et recouvrez de papier sulfurisé et d’une autre plaque de cuisson (pour éviter que la pâte ne gonfle trop) faites cuire 15 minutes à 160°C puis badigeonnez les disques de pâtes feuilletée avec le jaune d’œuf et faites recuire 5 minutes de plus à 180°C ; mais cette fois sans recouvrir avec du papier sulfurisé ni avec la plaque de cuisson. Sortir du four et laissez refroidir. Puis à l’aide d’emportes pièces en formes de cœur, découpez des formes sur deux des quatre disques. Recouvrez de confitures les disques du bas et recouvrez avec les disques du haut (ceux avec les cœurs).

11 février 2013

Le desperate lady chocolat cake

Une journée difficile au travail,  une peine de cœur ou simplement un besoin urgent de chocolat, voici la solution : le « desperate lady chocolat cake » ou le « gâteau au chocolat prêt en 17 min chrono » ! Et avec des petits cœurs en sucre il fera le dessert idéal pour un repas de saint valentin pour une lady pas si désespérée 😉

Desperate cakeIngrédients :
200 g de chocolat
2 cuillères à soupe de crème fraîche
3 œufs
100 g de sucre
50 g de farine
½ de sachet de levure chimique

Battre les œufs et le sucre. Ajouter la farine et la levure. Mettre le chocolat (en tout petits morceaux),  4 càs d’eau et 1 càc de café soluble dans un bol. Faire fondre, le tout 40 secondes sur 750w. Ajouter les 2 càs de crème fraiche et bien mélanger. Mélanger le chocolat avec le reste de l’appareil. Verser la préparation dans un moule allant au micro onde (moule en silicone ou même un Tupperware). Cuire 7 min à 750w. La pointe du couteau doit ressortir sèche.

Ps : étant une fan absolu de gâteau au chocolat, j’étais assez dubitative avant de gouter ce gâteau cuit au micro onde ……. Mais  l’essayer c’est l’adopter !

7 février 2013

Gâteau des anges à la confiture de framboise (Angel’s Food Cake)

Gateau des angesLove is in the air ! La Saint Valentin se profile… C’est un gâteau léger et délicieux qui peut se manger nature, en pièce montée avec une crème au beurre ou avec de la confiture comme j’ai fait ici !

Ingrédients pour 6 personnes:
8 blancs d’oeufs
90g de farine
180g de sucre
les zestes d’un citron (facultatif )
1 pincée de sel
1 pot de confiture de votre choix

Préchauffez le four à 150°C.Battez les blancs en neige avec la pincée de sel jusqu’à ce qu’ils soient bien fermes. ajoutez ensuite le sucre la farine et les zestes du citron et mélangez délicatement. Beurrez votre moule et versez-y la pâte en lissant bien le dessus et enfournez 45 minutes à 1 heure jusqu’à ce que le gâteau soit légèrement brun et moelleux au touché. Sortez le moule du four et attendre un peu puis démoulez et laissez refroidir complètement. Couper ensuite le gâteau en deux dans le sens de l’épaisseur afin d’obtenir deux anneaux. Étalez la confiture sur l’anneau du bas et recouvrez avec le deuxième anneau.

3 février 2013

Nouvel an chinois : Recette de gyoza facile !

Dimanche prochain ce sera le nouvel an chinois. 2013 est l’année du serpent en Chine, en Corée, au Japon, ainsi que dans beaucoup d’autres pays d’Asie du nord. Au Japon, il est souvent considéré comme un animal qui apporte fortune et renouvellement… Plus qu’une semaine pour se préparer alors voici une recette de gyoza. Les gyoza sont la version japonaise des raviolis chinois, il sont généralement servis par 6 (par personne) avec de la bière !

Exif_JPEG_PICTUREIngrédients (pour 12 gyoza):
Sachet de 12 feuilles à ravioli chinois (magasin asiatique au rayon frai)
150g de viande porc hachée
1 petit blanc de poireau
1 cuillères à soupe de gingembre frai haché
6/7 feuilles de shiso (facultatif, on peut remplacer par du basilic frai ou du persil)
1 cuillères à soupe d’huile de sésame
1 cuillères à soupe de sauce de soja
Sel et poivre
Sauce ponzu

Hacher finement le poireau et le blanchir 5min dans de l’eau bouillante, laisser refroidir et réserver. Hacher finement les feuilles de shiso et le gingembre. Mélanger le tous avec la viande de porc hachée. Ajouter la cuillère de soja et celle d’huile de sésame, salez et poivrez. Mettez une bonne cuillère à café de garniture au milieu d’une feuille à ravioli et repliez en deux pour former un chausson, puis plisser le bord pour bien fermer le ravioli. Faire chauffer un filet d’huile dans une poêle. Y mettre les gyoza à dorer des deux côtés à feu moyen. Quand ils sont bien dorés, verser de l’eau dans la poêle jusqu’à la moitié de la hauteur des gyoza.  Couvrir la poêle et laisser cuire jusqu’à ébullition. Quand l’eau bout, vider l’eau de la poêle, mais il faut surtout en laisser un peu dans le fond sinon les gyoza vont attacher. Remettre la poêle sur le feu et laisser cuire quelques instants jusqu’à ce que le reste d’eau soit évaporée et que le côté en contact avec la poêle soit à nouveau sec et doré. Servez avec la sauce ponzu et quelques gouttes de sauce piquante si on aime. A manger en entrée ou pour une mise en bouche !

%d blogueurs aiment cette page :