Search Results for “gâteau des rois”

3 janvier 2015

Mini galette des rois au Yuzu

J’ai la chance d’avoir à la maison un arbre à Yuzu qui à bien donné cette année et qui est l’inspiration directe de la recette de galette des rois SML 2015 !

Galette des rois au YuzuIngrédients pour 2/3 personnes :
1 disques de pâte feuilletée
(maison ou non, voir recette ici)

un peu d’œuf 
1 fève
Pour la marmelade de yuzu :
1 yuzu
50 gr de sucre
Pour la Frangipane :
Crème d’amande :
125 g de poudre d’amandes
85 g de beurre mou
90 g de sucre blond de canne
2 œufs
3 c.c. d’eau de vie de mirabelle
Crème pâtissière :
1 jaune d’œuf
20 g de sucre vanillé
15 g de maïzena
125 ml de lait

YuzuSi possible préparer la frangipane et la marmelade de yuzu la veille :
Tous d’abord faire la crème pâtissière : Dans un bol, mélanger le jaune d’œuf avec le sucre vanillé. Ajouter la maïzena. Dans une casserole, porter le lait à ébullition. Verser le lait sur le mélange œuf-sucre-maïzena, puis remettre le tout sur le feu. Laisser épaissir et sans cesser de remuer avec un fouet. Attention La “prise” de la crème survient assez rapidement, surtout si le feu est plutôt moyen que doux, donc ne pas hésiter à retirer provisoirement la casserole du feu, tout en continuant de fouetter, si ça va trop vite. À la fin, même hors du feu, la crème va continuer à épaissir encore un petit peu, il faut en tenir compte pour choisir le moment ou s’arrêter. Poser un film plastique sur la crème pour éviter la formation d’une pellicule et réserver. Faire ensuite la crème d’amande : Dans un saladier, mélanger le beurre, la poudre d’amandes, et le sucre. Ajouter les œufs battus (en réserver un peu pour la dorure) et la mirabelle. Bien mélanger. Pour la frangipane il suffit d’incorporer la crème pâtissière à la crème d’amande et de réserver au frais.
Pour la marmelade de yuzu : Laver et couper le yuzu en deux, puis presser le jus, le garder en enlevant les nombreux pépins, et enfin couper en touts petits morceaux l’écorce. Mettre le tout dans une casserole avec le sucre, puis laisser mariner une nuit au frais

Le lendemain confectionner la galette :
Finir la marmelade de yuzu :Laisser cuire environ 30 minutes, en mélangeant de temps en temps, sur feu moyen. Une fois la marmelade prise, reserver.
Pour confectionner la galette : Étaler un disque de pâte feuilletée (maison ou pas) sur un plat (ou une plaque) recouvert de papier sulfurisé. A l’aide d’un emporte pièce faire deux cercles, ou deux formes égales (ici une forme de feuille). Répartir la marmelade de yuzu sur un premier cercle, puis par dessus la frangipane sur la pâte feuilletée en laissant une marge de 2 cm au bord. Poser la fève, puis humidifier le bord avec de l’eau et recouvrir avec le deuxième disque de pâte feuilletée. Souder ou chiqueter le bord en appuyant bien avec le pouce puis avec le côté non tranchant d’un couteau. Dorer la galette avec le reste d’œuf battu et laisser reposer au frais environ 30 minutes. Préchauffer le four à 180 °C. Dorer à nouveau la galette, et avec un couteau, dessiner des motifs (losanges, rosaces, feuilles, etc) et faire une petite fente au milieu de la galette. Enfourner 40 minutes à 180 °C. Quant la galette est bien dorée c’est prêt !

Sinon, voici un petit récapitulatif de toutes les recettes de Galettes et/ou Couronnes des Rois que vous pourrez trouver sur S.M.L. :
Le choix du roi (recette de gâteau des Rois traditionnelle)
Galette des rois à la frangipane (recette traditionnelle et pâte feuilleté maison)
Bolo Rei (recette traditionnelle portugaise)
Couronne des Rois de luxe !
Galette des rois thé vert et framboises

Et si vous aimez bien ce qu’on cuisine sur ce blog, n’hésitez pas à voter quotidiennement pour nous ici (*^-^*) !

2 janvier 2014

Dans 3 jours on tire les Rois !

Galette2014Petit récapitulatif de toutes les recettes de Galettes et/ou Couronnes des Rois que vous pourrez trouver sur S.M.L. :
Le choix du roi (recette de gâteau des Rois traditionnelle)
Galette des rois à la frangipane (recette traditionnelle et pâte feuilleté maison)
Bolo Rei (recette traditionnelle portugaise)
Couronne des Rois de luxe !
Galette des rois thé vert et framboises

3 janvier 2013

Couronne des Rois de luxe !

Pour préparer l’épiphanie, voici une recette ludique pour fêter les rois ! Je me suis inspiré de de la recette du site Spoonful et j’ai fait une brioche des rois et j’ai ajouté des sablés décorés à l’aide de fruits confits et de glaçage royal.

gateau des rois00Gâteau des rois pour 8 personnes (un moule en couronne de 25 cm de diamètre)

Pour la brioche des rois :
Voir la recette ici

Pour le glaçage royal :
200g de sucre glace
1 blanc d’œuf
quelques gouttes de citron

Pour les sablés :
100g de beurre
200g de farine
50 de sucre
1 jaune d’œuf
1 citron zesté

Pour la déco :
des fruits confits (bigarreaux, écorces d’oranges confites…)

Gateau des roisPréparez les sablés : Préchauffez le four à 180°c. Mélangez le beurre ramolli avec la farine, le sucre , le jaune d’œuf et les zestes du citron. Mettez la pâte au frais 30 minutes au moins. Pour formez les sablés utilisez ce patron. Étalez la pâte et coupez environ 15 petits sablés. Faites cuire 10 à 12 minutes à 180°C. Laissez refroidir.
Préparez votre glaçage : Fouettez le blanc d’œuf quelques instant puis ajoutez le sucre glace et le citron en fouettant vivement jusqu’à ce que le mélange épaississe.
Commencez votre décoration des sablés à l’aide du glaçage et des fruits confits et laissez sécher. Recouvrez votre brioche de glaçage et collez les sablés afin de former une couronne.

6 janvier 2012

Le choix du roi

En cette période d’Épiphanie, je vous propose ces deux recettes afin de contenter tout le monde ! Personnellement, j’adore le gâteau des Rois (du sud de la France), mais comme je suis la seule à l’aimer à la maison, j’ai donc fait une galette à la frangipane pour mes louloutes et mon chéri (voir post suivant).

Le gâteau des Rois :
500g de farine
150g de sucre
3 œufs + 1 jaune
150ml de lait
150g de beurre
125g de fruits confits
1 pincée de sel
1 sachet de levure boulangère
2 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger
1 fève

Faire un levain avec la levure et un peu de lait tiède et de farine ; laisser lever 15 minutes. Mélanger les œufs et le sucre. Creusez un puits avec la farine et mettez-y le levain et mélanger. Puis ajoutez le sucre et les œufs, la fleur d’oranger, le sel et le lait tiède. Pétrir avec le beurre ramolli et laisser lever 1h. Mélanger les fruits confits à la pâte et former la couronne, puis laissez lever 1h. Badigeonnez de jaune d’œufs et cuire 30 à 40 minutes à 150°C.

Étiquettes :
28 septembre 2014

Magic cake !

Très en vogue en ce moment ; facile à faire et très bon !

Magic cakePour 6 personnes :
2 oeufs moyens
25 cl de lait entier
65 g de beurre (+ pour le moule)
53 g de farine
70 g de sucre en poudre
10 g de sucre glace
1 gousse de vanille 

Préchauffez le four  à 160° et beurrez votre moule. Ouvrez la gousse de vanille en deux et récupérez les graines avec la pointe d’un couteau. Faites fondre le beurre, puis laissez-le tiédir. Dans une casserole, faites chauffer le lait, mettez les graines et la gousse de vanille à infuser pendant quelques minutes, puis retirez la gousse et réservez.
Séparez les blancs des jaunes d’oeufs dans deux saladiers (un grand pour les jaunes et un moyen pour les blancs). Blanchissez les jaunes avec le sucre en poudre jusqu’à ce que le mélange devienne blanc et mousseux. Incorporez le beurre fondu, la farine en deux fois, puis versez le lait tiède en deux ou trois fois et mélangez. Montez les blancs en neige puis, à l’aide d’une spatule, incorporez-les à la préparation précédente en deux fois et fouettez-les 5 secondes pour les casser. La pâte est liquide, c’est tout à fait normal. Versez le mélange dans le moule.
Enfournez pour 35 minutes. Le dessus du gâteau doit être doré et l’intérieur légèrement tremblotant. Dégustez le gâteau tiède ou faites-le refroidir à température ambiante pendant 1 heure, puis conservez-le au réfrigérateur (au moins 2 heures) jusqu’au moment de servir. Saupoudrez  de sucre glace  avant de servir.

Et si vous aimez bien ce qu’on cuisine sur ce blog, n’hésitez pas à voter quotidiennement pour nous ici (*^-^*) !

9 avril 2014

Entremets spéculos poire chocolat

Entremets spéculos poire chocolatIngrédients pour 6 petits cercles:
Dacquoise aux spéculos :

120 g de spéculos à l’épeautre écrasé
30 g de sucre en poudre
3 blancs d’œuf
Confiture de poires caramélisées:

6 poires
45 g de cassonade
Ganache chocolat :
200 g de chocolat noir
20ml de crème fleurette
Mousse de poires :

2 feuilles de gélatine
1 pot de crème elle&vire mascarpone
150g de purée de poire

50g de sucre glace

La veille, préparer la dacquoise, la ganache et la confiture de poire.
La dacquoise : Écraser les spéculos (dans un sac congélation et avec un rouleau à pâtisserie c’est parfait !) en poudre. Monter les blancs d’œufs en neige en ajoutant le sucre semoule en deux ou trois fois. Quand les blancs sont bien fermes, incorporer les délicatement à la poudre de spéculos écrasé. Verser la pâte dans 6 petits cercles à gâteau posé sur une plaque couverte de papier cuisson. Faire cuire les dacquoises une dizaine de minute en environ dans votre four préchauffé à 180°C. Faire tiédir les dacquoises, les démouler et les garder couvertes de papier film jusqu’au lendemain.
La confiture de poire : Éplucher et couper en morceaux moyens 6 belles poires. Mettre les morceaux dans la casserole avec du sucre et un peu d’eau. Faire caraméliser une 20aine de minutes. Faire tiédir et conserver au froid
La ganache : Porter à ébullition la crème et verser la tout en mélangeant avec un fouet en 2-3 fois sur le chocolat cassé en morceaux. Laisser refroidir puis couvrir de papier film au contact direct. Garder la au réfrigérateur jusqu’au lendemain (ou au moins 2h).
Le lendemain (matin) : Mettre les dacquoises dans les cercles, tartiner de confiture de poires et verser  la ganache par-dessus. Placer au congélateur le temps de faire la mousse. Mettre la gélatine à ramollir dans de l’eau froide pendant environ dix minutes. Verser la purée de poire dans une casserole. Porter à ébullition puis ajouter la gélatine bien pressée. Laisser refroidir. Fouetter la crème elle&vire mascarpone en chantilly en y incorporant 50g de sucre glace. Mélanger délicatement avec à la purée de poire. Mettre la mousse dans les moules au-dessus de la ganache. Couvrir de papier film et mettre au congélateur au moins 4 heures. Sortir les entremets au moins 2 heures avant de le servir. Le démouler et les décorer avec de la poudre de spéculos. Les garder au réfrigérateur.

 

20 février 2013

Un repas francais : Chou farci au saumon, braisé aux carottes et petits lardons

C’était un challenge, mais la faim justifie les moyens ! Après avoir vu le film Les saveurs du palais, le chou farci au saumon braisé aux petits lardons est devenu une obsession… Je devais essayer ! J’ai trouvé la recette originale issue du livre Carnets de cuisine du Périgord à l’Élysée de Danièle Mazet-Delpeuch sur le site de Marmiton, et je l’ai presque suivie à la lettre.

Exif_JPEG_PICTUREIngrédients pour 6 personnes:
700 gr de filet de saumon
Dashi en poudre ou fumé de poisson
1 chou vert
1 kg de carottes
250 g d’oignons jaunes
250 g de poitrine de porc fumée
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 bouquet garni
Sel poivre
1 carré d’étamine d’un mètre de côté
40 g d’échalotes
40 g de vin blanc
200 g de beurre pommade

Couper le saumon en tranches d’environ 1 cm. Saler, poivrer et réserver au frais. Détailler la poitrine fumée en minces lardons, les blanchir dans une petite casserole d’eau bouillante 2min, et rafraîchir par un bref passage sous l’eau froide. Dans un grand récipient, faire bouillir de l’eau et y faire blanchir le chou entier pendant 3 minutes, égoutter, rafraîchir 10 secondes sous l’eau froide, et recommencer l’opération une seconde fois. Ouvrir délicatement le chou, feuille à feuille, ne garder que les belles feuilles tendres. Dans une cocotte, faire blondir les oignons émincés avec l’huile d’olive, ajouter les carottes lavées, en petits morceaux, et les lardons. Laisser cuire 30min à feu très doux. Maintenir au chaud.
Pendant ce temps, faire bouillir une grande quantité d’eau dans une grande cocotte avec 4 cuillères à soupe de Dashi (ou de fumé de poisson) et le bouquet garni. Ensuite, chemiser une passoire à pied avec l’étamine, en ayant pris soin de la laisser pendre sur les côtés de façon à pouvoir ensuite en rassembler les bords afin de former un baluchon. Tapisser en commençant par deux couches de feuilles de chou, en les faisant se chevaucher, puis appliquer une tranche de saumon, puis une couche de chou, une de saumon, etc. jusqu’à utilisation complète, en terminant par une double épaisseur de chou. Refermer l’étamine, serrer fort avec une ficelle de cuisine. Plonger délicatement le chou farci dans le bouillon et laisser frémir 15 min, puis le tourner et ajouter 5 mn de cuisson. Égoutter le chou, le démailloter délicatement sur une assiette creuse, le faire glisser dans la cocotte sur le lit de carottes, y ajouter un peu du bouillon de poisson, il doit toujours y avoir la quantité de 2 cuillères à soupe de jus dans la cocotte (Ne pas laisser sécher), et faire confire à feu très doux pendant 40 minutes, poivrer en toute fin de cuisson.
Quelques minutes avant le service, faire le beurre blanc : Faire suer les échalotes, sans les colorer, avec une noisette de beurre à feu doux pendant deux à trois minutes. Rajouter le vin blanc et laissez réduire. Puis incorporer le beurre petit à petit, à feu doux, tout en fouettant. Saler, poivrer et fouettez légèrement. Enfin passez le beurre blanc au chinois. Servir le chou avec le confit de carottes et lardons. Couper devant les convives, comme des parts de gâteau, avec un couteau très aiguisé. Napper d’un peu de beurre blanc, c’est Top, et ça vaut tous ces efforts en cuisine !

18 décembre 2011

Bolo Rei

Le Bolo Rei est un gâteau traditionnel portugais qui se mange de Noël jusqu’au jour des Rois. Ce gâteau a été importé en France au XIXe siècle par Baltazar Rodrigues Castanheiro Júnior, propriétaire d’une confiserie lisboète, la Confeitaria Nacional, qui existe depuis 1829. Baltazar présenta le gâteau à la société mondaine d’alors, avec le succès que l’on sait. Depuis lors, chaque année, les gens se ruent là-bas pour avoir leur gâteau, et la tradition est perpétrée dans tout le pays, qui a évidemment oublié l’origine lointaine et française du gâteau. Le Bolo Rei possède aussi une fève, mais une vraie fève, le légume sec.

pour 8 personnes
750g de farine
30g de levure
200g de beurre
200g de sucre
150g de fruits secs (raisins, pignons, noisettes…)
150g de fruits confits
1 boite de gros fruits confits
1 citron
1 orange
4 œufs
1 verre de Porto
1 c.à.c. de sel

Faites macérer les fruits secs et les fruits confits dans le Porto. Faites un levain avec de la levure émiettée dans 1dcl d’eau tiède et un peu de farine, couvrez d’un torchon et laissez lever 20 minutes environs. Mélanger le beurre, le sucre, les œufs et les zestes de citron et d’orange puis ajouter le levain et le reste de farine. Bien pétrir et ajouter les fruits secs et les fruits confits égouttés. Faites une boule et laisser lever au moins 1 heure. Former la couronne et dorez-la à l’aide d’un jaune d’œuf puis décorer avec les gros fruits confits. Laissez lever 1 heure. Mettez à cuire 40 minutes à 180°C. A la sortie du four, vous pouvez saupoudrer le Bolo Rei avec du sucre glace ou avec du sucre en gros grains.

10 août 2011

Auteurs

VOUS ÊTES SUR LE BLOG DES TROIS SŒURS : SOIZE, MAROU ET LILI (D’OÙ LES TROIS LETTRES « S M L »).

« Ça avait plutôt mal commencé… »
Entre le tiramisu aux fraises « salé » de M. , les pâtes au Muscat (au lieu de l’huile d’olive) de S. et le gâteau « renversé » de L., on aurait pu croire que les SISTERS COOKING n’auraient aucun avenir… culinaire !

« Et pourtant… »
Issues d’une famille où la cuisine était une institution, c’est tout naturellement que les SISTERS COOKING se sont mises au fourneau dès leur plus jeune âge.
Malgré de nombreux ratages (11 tasses de sucre au lieu de 1 +1/2 tasse …) et autres élucubrations culinaires (le yaourt chips/coca de L.), le miracle se produisait parfois… et S. devint célèbre pour ses soufflés au fromage et ses pâtes à la sicilienne ; M. pour sa tarte au citron meringuée, son Opéra et son Gizella ; enfin, L. pour ses Pizzas.
Les SISTERS COOKING ont eu la chance d’avoir un grand-père très gourmand qui leur fit découvrir les délices de Tourtiller et Bernachon, les joies des beaux et bons produits le dimanche matin aux marchés où aux halles de lyon mais également les grands restaurants et leurs chariot de desserts à vous couper le souffle.
Leur grand-mère leur a, aussi, laissé un souvenir impérissable de son kougelhopf, ses confitures et son gâteau au thé bruns !
Enfin, la mère des SISTERS COOKING a joué un grand rôle dans leur éducation culinaire… la maison embaumait tantôt le pain et les brioches maison, tantôt les piments au miel, les langoustines à l’américaine, les lasagnes, ou encore la tarte amandine et le flan au caramel…

Grâce à tous cela, les SISTERS COOKING ont acquis un amour commun pour la cuisine ; laissant libre court à leur créativité, elles peuvent ainsi exprimer leur personnalité dans leurs assiettes…

 

 

 

« S » comme Soize

Vit et travaille à Osaka au Japon

 

 

 

 

 

 

 

« M » comme Marou

Vit et travaille à Lyon

 

 

 

 

 

 

« L » comme Lili

Vit et travaille à Pluvigner en Bretagne

%d blogueurs aiment cette page :