Search Results for “yuzu”

23 janvier 2015

Cake Yuzu Vanille

Un équilibre parfait et subtil, pour un gateau plein de soleil !
Idéal par ses températures qui baissent…

Cake-Yuzu-VanillePour 6 personnes :
2 Yuzu
125 g de beurre
115 g de sucre de canne
115 g de farine
150 g de sucre glace
2 œufs
1/2 gousse de vanille  
   
1/2 sachet de levure chimique

Sortez le beurre du réfrigérateur. Prélevez le zeste d’un Yuzu à l’économe et pressez son jus. Hachez-le finement au couteau. Préchauffez le four th. 5-6/180°. Travaillez le beurre en pommade, puis ajoutez, les grains de vanille, 100 g de sucre glace, le sucre de canne les œufs, un à un, la farine, le jus du Yuzu, son zeste et la levure. Travaillez la pâte qui doit être onctueuse et sans grumeaux. Beurrez un moule à manquer et garnissez-le de pâte. Faites cuire le gâteau 35 min. Laissez-le tiédir quelques minutes et démoulez-le sur un plat légèrement creux. Pressez le deuxième Yuzu et mélangez le jus au sucre glace restant avec un peu d’eau chaude afin d’obtenir un sirop. Arrosez le gâteau encore tiède de ce jus sucré pour qu’il s’en imprègne.

 

Et si vous aimez bien ce qu’on cuisine sur ce blog, n’hésitez pas à voter quotidiennement pour nous ici (*^-^*)!

3 janvier 2015

Mini galette des rois au Yuzu

J’ai la chance d’avoir à la maison un arbre à Yuzu qui à bien donné cette année et qui est l’inspiration directe de la recette de galette des rois SML 2015 !

Galette des rois au YuzuIngrédients pour 2/3 personnes :
1 disques de pâte feuilletée
(maison ou non, voir recette ici)

un peu d’œuf 
1 fève
Pour la marmelade de yuzu :
1 yuzu
50 gr de sucre
Pour la Frangipane :
Crème d’amande :
125 g de poudre d’amandes
85 g de beurre mou
90 g de sucre blond de canne
2 œufs
3 c.c. d’eau de vie de mirabelle
Crème pâtissière :
1 jaune d’œuf
20 g de sucre vanillé
15 g de maïzena
125 ml de lait

YuzuSi possible préparer la frangipane et la marmelade de yuzu la veille :
Tous d’abord faire la crème pâtissière : Dans un bol, mélanger le jaune d’œuf avec le sucre vanillé. Ajouter la maïzena. Dans une casserole, porter le lait à ébullition. Verser le lait sur le mélange œuf-sucre-maïzena, puis remettre le tout sur le feu. Laisser épaissir et sans cesser de remuer avec un fouet. Attention La “prise” de la crème survient assez rapidement, surtout si le feu est plutôt moyen que doux, donc ne pas hésiter à retirer provisoirement la casserole du feu, tout en continuant de fouetter, si ça va trop vite. À la fin, même hors du feu, la crème va continuer à épaissir encore un petit peu, il faut en tenir compte pour choisir le moment ou s’arrêter. Poser un film plastique sur la crème pour éviter la formation d’une pellicule et réserver. Faire ensuite la crème d’amande : Dans un saladier, mélanger le beurre, la poudre d’amandes, et le sucre. Ajouter les œufs battus (en réserver un peu pour la dorure) et la mirabelle. Bien mélanger. Pour la frangipane il suffit d’incorporer la crème pâtissière à la crème d’amande et de réserver au frais.
Pour la marmelade de yuzu : Laver et couper le yuzu en deux, puis presser le jus, le garder en enlevant les nombreux pépins, et enfin couper en touts petits morceaux l’écorce. Mettre le tout dans une casserole avec le sucre, puis laisser mariner une nuit au frais

Le lendemain confectionner la galette :
Finir la marmelade de yuzu :Laisser cuire environ 30 minutes, en mélangeant de temps en temps, sur feu moyen. Une fois la marmelade prise, reserver.
Pour confectionner la galette : Étaler un disque de pâte feuilletée (maison ou pas) sur un plat (ou une plaque) recouvert de papier sulfurisé. A l’aide d’un emporte pièce faire deux cercles, ou deux formes égales (ici une forme de feuille). Répartir la marmelade de yuzu sur un premier cercle, puis par dessus la frangipane sur la pâte feuilletée en laissant une marge de 2 cm au bord. Poser la fève, puis humidifier le bord avec de l’eau et recouvrir avec le deuxième disque de pâte feuilletée. Souder ou chiqueter le bord en appuyant bien avec le pouce puis avec le côté non tranchant d’un couteau. Dorer la galette avec le reste d’œuf battu et laisser reposer au frais environ 30 minutes. Préchauffer le four à 180 °C. Dorer à nouveau la galette, et avec un couteau, dessiner des motifs (losanges, rosaces, feuilles, etc) et faire une petite fente au milieu de la galette. Enfourner 40 minutes à 180 °C. Quant la galette est bien dorée c’est prêt !

Sinon, voici un petit récapitulatif de toutes les recettes de Galettes et/ou Couronnes des Rois que vous pourrez trouver sur S.M.L. :
Le choix du roi (recette de gâteau des Rois traditionnelle)
Galette des rois à la frangipane (recette traditionnelle et pâte feuilleté maison)
Bolo Rei (recette traditionnelle portugaise)
Couronne des Rois de luxe !
Galette des rois thé vert et framboises

Et si vous aimez bien ce qu’on cuisine sur ce blog, n’hésitez pas à voter quotidiennement pour nous ici (*^-^*) !

31 janvier 2014

Blintz au the vert et yuzu, sirop de cerise

Traditionnellement les « blintz » sont des crêpes fourrées de fromage et cuites dans l’huile que l’on sert pendant des fêtes comme Hanoucca. Cette année, comme je voulais une recette de crêpes qui change, la recette de blintz posté cette semaine sur Smitten Kitchen est tombé à pique ! Je l’ai adaptée à la sauce japonaise et voilà, un régal !

Blintz-Yuzu-MatchaIngrédients pour environ 10 blintz:
100 g de farine semi-complète
20 g de sucre glace
1 œuf
1 c. à c. de thé Matcha
25 cl de lait écrémé
20g de beurre
Pour la garniture:200 g de ricotta
30 g de crème fraîche
2 c. à s. de sucre
2 c. à s. de Yuzu-cha (confiture de Yuzu)
 1 gros œuf

Dans 1 saladier, fouettez la farine, le sucre, l’œuf, le thé vert. Versez progressivement le lait et continuez de mélanger jusqu’à obtenir une pâte lisse. Versez le beurre fondu dans la pâte et mélangez à nouveau. Faire cuire les crêpes. Chauffer une poêle moyenne ou une poêle à crêpe à feu moyen. Une fois chauffée, badigeonner légèrement de beurre fondu ou d’huile. Verser 1 louche de pâte dans la poêle, juste assez pour que il recouvre le fond en une couche. Laisser cuire, jusqu’à ce que la crêpe soit cuite, mais pas trop parce qu’elle vont cuire à nouveau (au moment de servir). Faire toutes les crêpes et réserver.
Mélanger tous les ingrédients de la garniture jusqu’à l’obtention d’une consistance lisse. Placez 3 cuillères à soupe de remplissage au centre d’une crêpe et pliez le tout en rabattant les bords. Petit truc de Smitten Kitchen, on peut utiliser ces blintz tout de suite, ou réfrigérer jusqu’à 2 jours, ou congeler entre des couches de papier sulfurisé jusqu’à 2 mois.
Pour servir le blintz: chauffer une noix de beurre à feu moyen dans une poêle. Faire cuire jusqu’à coloration, des deux côtés. Servir avec un coulis de cerise.

2 février 2014

Faites des Crêpes !

Chandeleur-SML-2014 Aujourd’hui c’est la chandeleur ! Vite une recette ! Voici un petit recap. de recettes de crêpes, galettes etc. histoire de vous donner des idées !

Recette de crêpes basique 
Recette de crêpes version Pierre Hermé
 
Recette de crêpes + idées de garniture

Recette de blinis
Recette de pancake

Recette de crêpes qui change
Recette de blintz
Idées de garniture sucrée
Idées de confiture

13 janvier 2013

Cours de cuisine japonaise : 2/ Furofuki Daikon

Le daikon (long navet/ radis japonais) mijoté et napé de sauce miso avec juste un peu de zeste de yuzu, est un vrai concentré de gout hivernal au Japon !

Exif_JPEG_PICTUREPour 6 portions :
1 grand daikon (on peut remplacer par des petits navets)
2 morceau de kombu
3 c.s. de miso blanc
1 jaune d’oeuf
100 ml de dashi
3 c.s. mirin
2 c.c. sucre
zeste de yuzu

Couper le daikon en morceaux d’environ 3 cm de haut. Peler la peau puis avec un couteau, couper (chanfreiner) les angles vifs des bords. Cette opération, bien que fastidieuse, est nécessaire si l’on veut éviter que les morceaux éclatent pendant la cuisson… Mettre les morceaux de daikon dans une large casserole (éviter les chevauchements) et couvrir avec de l’eau. Porter à ébullition, puis réduire le feu légèrement et cuire pendant 15 minutes. Cette première cuisson permet de se débarrasser de la saveur amère du daikon. Enlever la première eau, et re-remplir d’eau froide pour couvrir le daikon. Ajouter le kombu et porter à ébullition. Laisser mijoter pendant une 30min. Vérifier la cuisson, il faut que le daikon soit cuit à cœur.
Dans une petite casserole préparer la sauce miso. Sur un feu moyen, mélanger le dashi, le miso blanc, le mirin et le sucre. En remuant constamment, baisser le feu une fois que la sauce est bien chaude. Hors du feu, ajouter le jaune d’œuf et bien mélanger. Remettre la sauce à épaissir quelque minutes à feu très doux. Dans un petit bol, placer un morceau de daikon, une cuillère à soupe de sauce miso sur le dessus, et ajouter le zeste de yuzu.

11 janvier 2013

Cours de cuisine Japonaise: 1/ Le Nikujaga

Nikujaga signifie littéralement « viande et pomme de terre ». C’est un plat japonais constitué de viande (bœuf dans le sud, porc au nord), de pommes de terre et d’oignons cuits en ragout. Il existe plusieurs recettes car c’est un plat familiale. Comme le cours de cuisine m’a été donné à Tokyo, la viande utilisée est le porc. J’ai eu l’occasion de refaire cette recette dans le Kansai avec du boeuf, et j’ai préféré la version du Kanto, une fois n’est pas coutume…

Exif_JPEG_PICTUREIngrédients pour 2 en plat principal:
400g de viande de porc coupée en fines tranches
4 pommes de terre
1 oignon
Tant pour tant d’eau et de lait de soja
(environ 500ml)

2 c.s. de sauce soja
2 c.s. de saké
Sel
Quelques poids gourmands pour la déco
Zestes de Yuzu

Laver et peler les pommes de terre et les couper en gros dés. Couper l’oignon en quartier. Dans une sauteuse faire sauter la viande, puis rajouter l’oignon et les pommes de terre. Saler et faire cuire 7/8 minutes. Ajouter à hauteur le tant pour tant d’eau et de lait de soja, puis le saké, et la sauce de soja. Baissez le feu et faites cuire environ 20 min (jusqu’à ce que les pommes de terre soient cuites). Faire rapidement blanchir une poignée de poids gourmands et les tailler en biseaux. Pour un service à japonaise remplir de petits bols de quelques cuillères de Nikujaga (il faut faire un petit tas, comme une petite montagne), parsemer de morceaux de poids gourmands et d’un zeste de yuzu pour la déco et l’odeur !

5 janvier 2013

Galette des rois à la frangipane – Thé vert et framboises

Cette année je voulais faire une galette un peu différente… Inspirée par celle de la pâtisserie japonaise « Toraya » au Thé vert, Azuki et Yuzu, j’ai fait quelques recherches sur le net pour savoir comment m’y prendre. Je fus surprise de voir que de nombreuses recettes louaient le mélange crème d’amande/ crème pâtissière… Très peu fan de la crème pâtissière en temps normal (sauf peut être celle de Pierre Hermé) mais intriguée, je me suis dit que ce serait un bon médium pour le Matcha… Le résultat fut à la hauteur de mes espérances : Un régal !

Exif_JPEG_PICTUREIngrédients pour 6/8 personnes :
2 disques de pâte feuilletée
(maison ou non, voir recette ici)

30  framboises surgelées
un peu d’œuf
1 fève
Pour la Frangipane :
Crème d’amande :
125 g de poudre d’amandes
85 g de beurre mou
90 g de sucre blond de canne
2 œufs
3 c.c. de rhum
ou 3 c.c. d’eau de vie de mirabelle

Crème pâtissière au thé vert :
1 jaune d’œuf
20 g de sucre vanillé
15 g de maïzena
125 ml de lait
1 c.c. de thé vert matcha

Si possible préparer la frangipane la veille :
Tous d’abord faire la crème pâtissière : Dans un bol, mélanger le jaune d’œuf avec le sucre vanillé. Ajouter la maïzena. Dans une casserole, porter le lait à ébullition. Mélanger la poudre de Matcha au lait, ensuite verser le lait sur le mélange œuf-sucre-maïzena, puis remettre le tout sur le feu. Laisser épaissir et sans cesser de remuer avec un fouet. Attention La “prise” de la crème survient assez rapidement, surtout si le feu est plutôt moyen que doux, donc ne pas hésiter à retirer provisoirement la casserole du feu, tout en continuant de fouetter, si ça va trop vite. À la fin, même hors du feu, la crème va continuer à épaissir encore un petit peu, il faut en tenir compte pour choisir le moment ou s’arrêter. Poser un film plastique sur la crème pour éviter la formation d’une pellicule et réserver. Faire ensuite la crème d’amande : Dans un saladier, mélanger le beurre, la poudre d’amandes, et le sucre. Ajouter les œufs battus (en réserver un peu pour la dorure) et la mirabelle. Bien mélanger. Pour la frangipane il suffit d’incorporer la crème pâtissière à la crème d’amande et de réserver au frais.

Pour confectionner la galette : Étaler un disque de pâte feuilletée (maison ou pas) sur un plat (ou une plaque) recouvert de papier sulfurisé. Répartir la frangipane sur la pâte feuilletée en laissant une marge de 2 cm au bord. Poser la fève, puis garnir avec quelques framboises congelées. Humidifier le bord avec de l’eau et recouvrir avec le deuxième disque de pâte feuilletée. Souder ou chiqueter le bord en appuyant bien avec le pouce puis avec le côté non tranchant d’un couteau. Dorer la galette avec le reste d’œuf battu et laisser reposer au frais environ 30 minutes. Préchauffer le four à 180 °C. Dorer à nouveau la galette, et avec un couteau, dessiner des motifs (losanges, rosaces, feuilles, etc) et faire une petite fente au milieu de la galette. Enfourner 40 minutes à 180 °C. Quant la galette est bien dorée c’est prêt !

23 décembre 2012

Merry and Bright

SML-noel-2012

Cette quatrième et dernière « bougie » de l’Avent est l’occasion de vous remerciez car vous êtes de plus en plus nombreuses et nombreux à consulter ce blog et ça nous fait bien plaisir ! Si toutes fois vous manquer encore d’idées pour vos réveillons voici un recap de recettes festives qui pourrait vous inspirer:

Apéritif:
Mille feuille de betterave chèvre et noisettes
Verrines de brandade de morue et brunoise de concombre sauce soja
Cuillères de saumon fumé et courgettes crues
Cupcakes saumon fumé, aneth et chantilly d’agrumes
Bouchées apéritives de banane plantin et chorizo
Tartare de saumon fumé, gingembre, mandarine et aneth
Saumon fumé maison, ou le  « Gravad lax » au yuzu et kurosato
Verrines mousse de chèvre-pomme poêlé et magrets de canard séchés

Entrée:
Saint jacques poêlées et chantilly de wasabi
Bisque de crevettes
Terrine de foie gras aux figues sèches
Crème brûlée au foie gras
Feuilleté d’épeautre, chantilly de foie gras et lamelles de truffe
Velouté d’endive, chips de jambon cru, noix et cigares de Comté

Plat:
Aiguillettes de canards polenta aux noix et aux figues, chips de poire et caramel de vin rouge
Magret laqué au sirop d’Érable et légumes rôtis
Roulé de saumon à l’huître et beurre blanc au Gewürztraminer
Calamars à la carbonara
Aiguillettes de canard au miel et risotto aux morilles et noix
Pot-au-feu de poisson
Saumon en écailles de chorizo

Dessert:
Profiteroles
Entremet entre poires et fraises
Pavlova
Le gâteau au chocolat de H.
Bûche à la framboise
Bûche à l’orange

21 décembre 2011

Menu de réveillon aux saveurs japonaises de S. : L’apéritif

Saumon fumé maison, ou le  « Gravad lax » au yuzu et kurosato

Le Gravad lax est un saumon mariné suédois qu’on prépare traditionnellement avec de l’aneth. Pour une petite touche nippone, voici la version « yuzu-sucre noir ». Attention : il faut s’y prendre 48 heures à l’avance pour la marinade.

Pour 4 personnes :
1 filet de saumon de 400 gr. avec la peau
200 gr. de sucre noir (vergeoise)
100 gr. de gros sel
1 yuzu non traité
50 gr. de gingembre frais

Retirez les arrêtes du filet mais laisser la peau. Essuyez-le. Mélangez ensemble le sucre avec le gros sel. Déposez le saumon dans un grand plat. Frottez-le avec les zestes du yuzu ainsi qu’avec le gingembre frais râpé. Couvrez-le ensuite du mélange sucre-sel. Fermez hermétiquement le plat et laissez mariner 48 heures au frais. Retirez le saumon de la marinade. Essuyez-le avec un torchon, et, à l’aide d’un couteau bien aiguisé, taillez des tranches fines. Servez sur des toasts grillés, beurrés, avec un petit morceau de suprême de pamplemousse jaune et un peu de tapenade par exemple. Sinon, sur des blinis, avec une crème de wasabi, ça peut tout aussi bien « le faire », comme on dit !

Étiquettes : , ,
%d blogueurs aiment cette page :