Posts tagged ‘mascarpone’

15 avril 2015

Semifreddo au sabayon et au nougat

Recette du semifreddo issue du livre « Dolce : la patisserie à l’italienne  » reçu à Noël (super livre, by the way !!!)

SemifreddoIngrédients pour 8 personnes :
200g de nougat
100g de chocolat noir 
150g de crème liquide pour la sauce au chocolat
100g d’amandes effilées  
Pour le sabayon :
6 jaunes d’oeufs
100g de sucre 
15cl de marsala
Pour la crème au mascarpone :
250g de mascarpone
20cl de crème fleurette
60g de miel

Faire le sabayon : Mélangez les jaunes d’oeufs, le sucre et le marsala dans un récipient résistant à la chaleur. Faites chauffer le tout au bain-marie (l’eau ne doit pas bouillir ) en battant 10 minutes au fouet électrique afin d’obtenir une mousse légère . Puis plongez le récipient dans un plat d’eau glacée afin de le refroidir . Remuez régulièrement.

Faire la crème au mascarpone : Mélangez au fouet le mascarpone et le miel puis ajoutez la crème et montez le tout en chantilly.

Le Montage : Mélangez délicatement le sabayon et la crème au mascarpone . Chemisez un moule à cake ou un moule amovible à l’aide de papier film alimentaire . Concassez le nougat en petits morceaux. Versez la moitié du mélange sabayon/mascarpone puis ajoutez les morceaux de nougat et recouvrez du reste de préparation. Sur le dessus parsemer d’amandes effilées. Filmez puis réservez toute une nuit au congélateur.

Avant de servir, laissez le semifreddo 10 à 15 minutes à température ambiante (démoulez sur un plat et enlevez le film alimentaire). Faites la sauce au chocolat : portez les 150g de crème à ébullition, retirez du feu puis ajoutez le chocolat en morceaux et remuez afin d’obtenir une sauce onctueuse. Servez un tranche de semifreddo sur une assiette , puis décorez à l’aide de la sauce au chocolat et des amandes effilées.

9 avril 2014

Entremets spéculos poire chocolat

Entremets spéculos poire chocolatIngrédients pour 6 petits cercles:
Dacquoise aux spéculos :

120 g de spéculos à l’épeautre écrasé
30 g de sucre en poudre
3 blancs d’œuf
Confiture de poires caramélisées:

6 poires
45 g de cassonade
Ganache chocolat :
200 g de chocolat noir
20ml de crème fleurette
Mousse de poires :

2 feuilles de gélatine
1 pot de crème elle&vire mascarpone
150g de purée de poire

50g de sucre glace

La veille, préparer la dacquoise, la ganache et la confiture de poire.
La dacquoise : Écraser les spéculos (dans un sac congélation et avec un rouleau à pâtisserie c’est parfait !) en poudre. Monter les blancs d’œufs en neige en ajoutant le sucre semoule en deux ou trois fois. Quand les blancs sont bien fermes, incorporer les délicatement à la poudre de spéculos écrasé. Verser la pâte dans 6 petits cercles à gâteau posé sur une plaque couverte de papier cuisson. Faire cuire les dacquoises une dizaine de minute en environ dans votre four préchauffé à 180°C. Faire tiédir les dacquoises, les démouler et les garder couvertes de papier film jusqu’au lendemain.
La confiture de poire : Éplucher et couper en morceaux moyens 6 belles poires. Mettre les morceaux dans la casserole avec du sucre et un peu d’eau. Faire caraméliser une 20aine de minutes. Faire tiédir et conserver au froid
La ganache : Porter à ébullition la crème et verser la tout en mélangeant avec un fouet en 2-3 fois sur le chocolat cassé en morceaux. Laisser refroidir puis couvrir de papier film au contact direct. Garder la au réfrigérateur jusqu’au lendemain (ou au moins 2h).
Le lendemain (matin) : Mettre les dacquoises dans les cercles, tartiner de confiture de poires et verser  la ganache par-dessus. Placer au congélateur le temps de faire la mousse. Mettre la gélatine à ramollir dans de l’eau froide pendant environ dix minutes. Verser la purée de poire dans une casserole. Porter à ébullition puis ajouter la gélatine bien pressée. Laisser refroidir. Fouetter la crème elle&vire mascarpone en chantilly en y incorporant 50g de sucre glace. Mélanger délicatement avec à la purée de poire. Mettre la mousse dans les moules au-dessus de la ganache. Couvrir de papier film et mettre au congélateur au moins 4 heures. Sortir les entremets au moins 2 heures avant de le servir. Le démouler et les décorer avec de la poudre de spéculos. Les garder au réfrigérateur.

 

12 janvier 2014

banoffee pies

Apres quelques jours de vacances, on attaque l’année 2014 avec une recette « made in England« . Il s’agit d’une tuerie britannique aux bananes : le fameux banoffee pies (ici revisité par L.).

Banoffee PieIngrédients pour 1 grande tarte ou 6 petites :
2 ou 3 bananes
du chocolat râpé pour la déco
Pâte sucrée :
120g de beurre demi-sel mou
80 g de sucre glace
1 gousse de vanille
25g de poudre d’amandes
1 œuf
200g de farine
Confiture de lait :
1 boite de lait concentré sucré de 400g
Crème fouettée :
100 g de mascarpone
250 g de crème fraîche liquide à 35% de matière grasse
30 g de sucre glace

Pour la pâte : Mélangez le beurre ramolli avec le sucre glace. Ajoutez la poudre d’amandes et les graines de vanille puis l’œuf et mélangez vivement. Ajoutez ensuite la farine tamisée et mélangez. Laissez reposer au frais 2h minimum. Abaissez la pâte et garnissez-en un moule pour la faire cuire à « blanc ». N’oubliez pas de piquez la pâte avec une fourchette et cuire 15 minutes à 170°C.
Pour la confiture de lait : Faire cuire 1 boite de lait concentré sucré de 400g, au bain-marie dans une cocotte minute durant 40 minutes ; puis laisser refroidir.
Pour la crème fouettée : Placer la crème fraîche et le mascarpone dans un saladier. Battre la crème avec un fouet électrique. Quand elle commence à s’épaissir, ajouter le sucre. Continuer à battre pour bien monter la crème en chantilly.
Pour le montage : étalez un peu de confiture de lait sur le fond de votre tarte. Déposez des rondelles de bananes puis recouvrez de crème fouettée et de copeaux de chocolat. Laissez au frais 1h avant de déguster.

22 décembre 2013

Bûche chocolat blanc / chocolat noir

Buche de Noel SML 2013Ingrédients :
Biscuit :

6 œufs
60g de beurre
130g de sucre
50g de fécule de maïs
Chantilly au chocolat noir :
180g de chocolat noir à 70%
50cl de crème fleurette
Chantilly chocolat blanc :
80g de chocolat blanc pâtissier
150g de crème fleurette
150g de mascarpone

Pour le biscuit : Montez les blancs en neige en ajoutant le sucre petit à petit. Incorporez les jaunes d’œufs, la fécule puis le beurre fondu à l’aide d’une maryse. Étalez sur une plaque à pâtisserie recouvert d’un papier sulfurisé puis enfournez 10 à 12 minutes à 180°C. Une fois cuit, sortez le biscuit du four, enlevez le papier sulfurisé et déposez le biscuit sur un torchon propre et humide puis enroulez-le avec le torchon et laissez refroidir.
Pour la chantilly au chocolat noir : Faire bouillir la crème puis versez-là sur le chocolat en morceaux tout en fouettant afin de faire fondre le chocolat. Réservez au frais 1h. Montez la crème en chantilly.
Pour la Chantilly chocolat blanc : Faites bouillir la crème puis versez-là sur le chocolat blanc en morceaux et mélangez pour le faire fondre. Ajoutez le mascarpone puis réservez au frais 1h. Montez la crème en chantilly
Pour le montage : Déroulez le biscuit et le torchon et déposez le biscuit sur une feuille de papier sulfurisé. Etalez la chantilly au chocolat noir puis roulez délicatement le biscuit sur lui-même. Masquez le biscuit avec la chantilly au chocolat blanc et décorez selon votre imagination. Laissez posez 2h au frais.

15 décembre 2013

Forêt Noire de Noël

Foret-noireIngrédients :
Pour la génoise au chocolat :
130g de farine tamisée
20g de cacao non sucré
20g de maïzena
6 œufs
170g de sucre
Le sirop :
100g d’eau

100g de sucre
Griottes surgelées
+ le jus de décongélation des fruits
un peu de kirsch
Pour la chantilly :
100 g de mascarpone

250 g de crème fraîche liquide à 35% de matière grasse
30 g de sucre glace
Pour la chantilly au chocolat :
100 g de chocolat
100 g de crème fraîche liquide
Pour la décoration :
quelques fruits rouges

La veille faire la génoise, la chantilly au chocolat et le sirop.
La génoise :
Fouetter les œufs et le sucre en démarrant au bain-marie, puis continuer jusqu’au refroidissement pour avoir une mousse aérienne. Incorporer à la maryse les poudres tamisées. Cuire à 180°, 30mn si on utilise un moule ou 10 à 12mn en surveillant si l’on étale l’appareil. On a besoin de 2 cercles de biscuit, si on a un bon couteau et une certaine habileté, on la fait dans un moule à manqué beurré fariné, sinon, on l’étale en une fine couche sur une plaque.
Le sirop : Faire bouillir l’eau et le sucre pendant 2 mn puis ajouter les cerises décongelées et leur jus. Laissez frémir 15 mn. Égoutter les fruits. Ajoutez le kirsch au sirop refroidi.
La chantilly au chocolat (Étape 1) : Porter à ébullition la crème et, hors du feu, faire fondre le chocolat en émulsionnant bien. Mettre une nuit au frais (ou le jour J au moins 4h).

Le jour J faire le montage.
La chantilly : Placer la crème fraîche et le mascarpone dans un saladier. Battre la crème avec un fouet électrique. Quand elle commence à s’épaissir, ajouter le sucre. Continuer à battre pour bien monter la crème en chantilly.
La chantilly au chocolat (Étape 2) : Placer la crème fraîche et le chocolat, fondu la veille, dans un saladier. Battre cette crème avec un fouet électrique pour bien monter la crème en chantilly.
Le montage : Piquer les gâteaux de part en part avec une fourchette. Les imbiber en les arrosant de sirop au kirsch. Déposer le premier gâteau au centre d’un plat. Étaler dessus la chantilly. Garnir des cerises, et poser sur le tout le deuxième gâteau. Étaler dessus la chantilly au chocolat, et parsemer d’encore quelques griottes et de quelques fruits rouges frais ou décongelées préalablement puis de sucre glace (ça donnera un air de fête) juste avant de servir.

14 mai 2013

Baba au rhum

Ce weekend nous avions des invités de marque, qui se reconnaitront :p, et que je me devais de recevoir dignement dans notre nouveau nid ! Ça tombait bien car j’étais tombée sur la fin l’émission « le gateau de mes reves » avec Christophe Michalak, qui me donna une furieuse envie de Baba au rhum… J’étais loin de réaliser que sans robot culinaire, c’est une recette un peu compliquée, et j’ai cru plusieurs fois que cette première tentative se vouerait en échec, mais sans mentir, on s’est régalé !

Baba au rhumIngrédients pour 6 personnes :
Pour la pâte à baba:
300g de farine
45g de lait entier
7g de levure de boulanger
2 œufs
5g de sel
25g de sucre
115g de beurre doux
Pour le sirop rhum-vanille:
750g d’eau
220g de cassonade
75g de rhum brun
1 gousses de vanille
Pour la crème chantilly au citron vert:
200g de crème liquide
20g de cassonade
1 citron vert
100g de mascarpone
Pour la finition:
Coulis abricot-mangue

Pour la pâte à Baba : Tamiser la farine. Mélanger la farine avec le sel et le sucre. Rajouter la levure biologique préalablement mélangée avec le lait, puis ajouter un œuf. Pétrir légèrement sans donner du corps puis ajouter le second œuf. Pétrir à nouveau pour obtenir un appareil lisse et brillant.  Ajouter alors le beurre pommade et pétrir jusqu’à ce que la préparation soit soyeuse et élastique (comme pour une pâte à brioche). Filmer et laisser lever la pâte pendant 30min. Enlever les petites bulles qui se sont formées lors de la levée de la pâte avec la paume de la main et dresser dans les moules beurrés (ici des moules à muffins, mais des moules à Baba seraient mieux…) et laisser pousser une 2ème fois 30min. Les 2 fois, ne pas s’attendre pas à ce que la pâte lève beaucoup, elle le fera surtout à la cuisson. Enfourner dans le four préchauffé à 180° 30min environ (à surveiller). Démouler puis sécher 30 minutes à température ambiante.
Pour le punch Rhum-vanille : Faire bouillir l’eau avec la cassonade, et ajouter la gousse de vanille grattée. Lorsque le sucre est dissout et que la preparation resemble à un sirop, le sortir du feu et ajouter le rhum brun.
Pour la Crème Chantilly Citron vert : Mettre les zestes de citron vert dans la crème liquide et laisser infuser 1 nuit, ou quelques heures. Au moment de monter votre crème, ajouter le mascarpone, la cassonade et monter la au fouet (électrique), mettre en poche avec une douille saint honoré.
Pour le montage : Laisser refroidir le sirop pour qu’il descende en température, mais il doit rester chaud (environ 50 degrés). Laisser imbiber le baba pendant environ 20mn dans le sirop. Bien égoutter. Lustrer très finement au pinceau avec le coulis tiède d’abricot-mangue et réserver au frai. Dresser la chantilly au moment de servir, ici j’ai fais comme pour un cupcake.

Nota: on peut mettre un peu plus de rhum… ça ne nuit pas !

30 janvier 2013

Galettes au quinoa, saumon et fondue de poireaux pour la Chandeleur !

Pour changer un peu des crêpes, une recette tirée du « Elle à table, spéciale chandeleur » que j’ai légèrement modifiée…

pâte à crêpe-chandeleurIngrédient:
Pour la pâte:
100 g de farine de quinoa
100 g de farine de riz
1/2 sachet de levure
40 g de parmesan râpé
1l de lait de riz
2 œufs
1 càs d’huile d’olive
Pour la garniture:
4 poireaux
1 oignon
2 càs d’huile d’olive
Saumon fumé
1 pot de mascarpone
Sel, poivre et herbes de Provence

Dans un saladier, mélanger la farine de quinoa et la farine de riz, la levure, le parmesan et une pincée de sel. Ajouter les œufs et le lait de riz petit à petit à jusqu’à obtenir une pâte lisse. Laisser reposer 1h.
Rincer les poireaux et les émincer. Émincer l’oignon. Faire chauffer un wok et ajouter 2 càs d’huile d’olive. Faire revenir l’oignon et les poireaux émincés. Saler, poivrer puis ajouter un demi-verre d’eau et laisser mijoter à découvert pendant 15 mn. Quand les poireaux sont tendres, lier avec le mascarpone. Découper le saumon en lamelles.
Faire cuire les galettes dans une poêle légèrement huilée. Garnir les galettes avec  la sauce poireaux/mascarpone et les lamelles de saumon.

26 janvier 2013

Le fameux « layer cake » americain !

Ma grande « louloute » a fêté ses 6 ans en décembre et pour l’occasion j’ai essayé de faire un gâteau surprise : le but est que l’on découvre une forme, des couleurs, etc., lors de la découpe. Ici j’ai fait un dégradé de couleur à l’aide de colorants alimentaires. La décoration de ce gâteau (la fleur du dessus) est inspirée des techniques du site « My cake school ».

Layer cakeIngrédients pour 10 personnes:
Pour la dacquoise:
70g de farine
240g de poudre d’amandes
260g de sucre glace
12 blancs d’œufs + 120g de sucre
Pour le glaçage:
300g de mascarpone
150g de sucre glace
1 gousse de vanille
Pour la décoration :
300g de pâte à sucre blanche
colorants alimentaires ( ici du rose et du violet )
décors en sucre

Préparer la dacquoise : Mixer la poudre d’amande, le sucre glace et la farine. Monter les blancs en neige en ajoutant le sucre petit à petit (il faut battre les œufs environ 15 minutes). Incorporez délicatement les poudres tamisées dans les blancs d’œufs. Séparez la dacquoise dans 4 récipients afin d’y ajouter les différents colorants en jouant sur les nuances. Cuire 15 à 20 minutes à 180°C. La dacquoise doit rester moelleuse à cœur. démoulez et laissez refroidir. On peut parfumer la dacquoise avec des zestes d’orange ou de citron.
Préparez le glaçage : Mélangez le mascarpone et le sucre glace très vigoureusement . Ajoutez les graines de la gousse de vanille et laissez le tout au frigo le temps que vos différents disques colorés de dacquoise soient complètement refroidis .
Pour le montage : Déposez un disque sur un plat de présentation et recouvrez-le de glaçage, puis poser un second disque et recouvrez-le aussi de glaçage. recommencez l’opération avec les autres disques. Recouvrez ensuite tout le gâteau monté avec le reste de glaçage et laissez prendre quelques heures au frigo.
Pour mettre la pâte à sucre : Étalez finement avec un rouleau et utilisez du sucre glace pour éviter que ça colle . Posez délicatement la pâte à sucre en évitant les plis. Décorez ensuite à votre goût.

12 décembre 2012

Menu du noël « glamour-chic » de M. : le plat

Ravioles au foie gras, sauce aux truffes et au miel

RAVIOLES AU FOIE GRAS, SAUCE AUX TRUFFES ET AU MIELIngrédients pour 6 personnes :

Pour les ravioles :
220 gr de farine
1  œuf
1 c. à c. de sel
80 ml d’eau
500g environ de Foie gras cru
Fleur de sel
Poivre 5 baies
Pour la crème :
250 g de mascarpone
100 g de crème fleurette
1 c. à s. de miel d’acacias
1 petit pot de truffes
Pour le bouillon :
2 cubes de bouillon de volaille
2 càs de miel d’acacias

Pour les ravioles : Tamiser la farine dans un saladier et ajouter le sel. Battre l’œuf en omelette avec l’eau et l’ajouter à la farine. Pétrir jusqu’à obtenir une pâte bien souple. Couvrir et laissez reposer la pâte une trentaine de minutes au réfrigérateur. Diviser la pâte en 2 boules équivalentes. Sur un plan de travail fariné, étaler chaque boule de pâte le plus finement possible au rouleau à pâtisserie. Avec un emporte pièce rond faire 36 pièces de pâte (pour 6 ravioles par personnes). Déposer des petits bouts de foie gras cru sur la moitié supérieure de la feuille de pâte, saler et poivrer. A l’aide d’un pinceau, humidifier la pâte autour du foie gras puis rabattre la moitié inférieure délicatement pour former les ravioles.  Bien faire sortir l’air autour du foie gras afin d’éviter que les ravioles ne s’ouvrent pas à la cuisson. Souder les bords à l’aide d’une fourchette. Réserver les ravioles sur un papier de cuisson bien fariné.

Pour la sauce au truffes et miel : Verser le pot de mascarpone, la crème fleurette,  le pot de truffe et 1 c.à s. de miel dans une grande casserole.  Saler, poivrer et laisser le tout fondre à feu moyen.  Réserver à feu doux.  Au moment de servir si la sauce est épaisse, rajouter une louche du bouillon de volaille.

Pour le bouillon : Ajouter 2 cubes de bouillon de volaille et 2 càs de miel d’acacias à 1,5 litre d’eau.
Au moment de servir, porter le bouillon à ébullition et plonger les ravioles au foie gras dedans. Attendre 3 à 4 minutes et les sortir à l’aide d’un écumoire. Les déposer dans des assiettes à soupe et les napper avec la crème aux truffes. Servir aussitôt.

A boire avec : Montagny Château la Saule un 1er cru.

10 octobre 2012

Menu à 4 mains: Le Dessert, cupcakes chocolat/café

Parfois c’est  marrant de ne pas cuisiner toute seule …. Mais à 4 mains. Toutefois, comme chacun à toujours sa propre vision de ce qu’il aimerait voir dans son assiette, je vous propose 2  versions de chaque plat de ce menu automnale, en 3 poste. Aller aujourd’hui on commence par la fin avec la recette des cupcakes chocolat/café !

Pour une douzaine de cupcakes:

Gâteau :
200g de chocolat noir
1càc de café soluble

175 g de beurre
200 g de sucre glace tamisé
3 œufs
50 de farine d’épeautre

Glaçage mascarpone café
500g de mascarpone
6 à 8 cuillères à soupe de sucre glace (selon que vous aimiez bcp ou non les glaçages sucrés !)
2 càc d’extrait de café

Préchauffez le four à 180°. Faire fondre le chocolat. Ajouter le beurre (couper en petit morceau) et la cuillère à café de café soluble et continuer à faire fondre. Mettre le mélange dans un plat. Tout en mélangeant, ajouter le sucre glace tamisé. Puis ajouter les œufs un à un en mélangeant énergiquement. Incorporer enfin la farine tamisée. Mettre dans des petites caissettes (Merci le M de M !!). Faire cuire 12/15 min. A la Marise mélanger le mascarpone, le sucre glace et l’extrait de café. Napper en les cupcakes à l’aide d’une poche à douille (ou directement avec une cuillère). Laisser reposer quelques heures et décorer selon vos envie : lâchez vous !!!!!

22 juillet 2012

Cupcakes au mascarpone et au citron meringués

Ça faisait bien longtemps que je cherchais une recette pour que mes cupcakes soient moelleux …. et j’ai enfin trouvé !!! J’ai inventé cette recette en souvenir de mes goûters d’enfance où l’on dégustait de délicieux gâteau au citron de ma maman avec de la confiture de fraises; c’est donc pour ça que j’ai fourré mes cupcakes avec de la confiture de fraises !! Pour la meringue italienne, j’ai pris la recette sur le site de Mercotte (c’est un peu ma référence en pâtisserie !!). Ces cupcakes ont régalé les papilles de mes puces, et aussi les miennes !!

Pour 30 cupcakes

pour la pâte:
500g de mascarpone
250g de sucre
250g de farine
2 citrons ( les zestes )
4 jaunes d’oeufs
1 sachet de levure chimique

pour la meringue italienne:
100g de blancs d’œufs
40g de sucre
150g de sucre+50g d’eau pour le sirop de sucre
1 thermo-sonde

+ 1 petit pot de confiture de fraises

Pour les cupcakes: mélangez le sucre et les jaunes d’œufs , puis ajoutez-les au mascarpone et fouettez le tout vivement. Ajoutez les zestes des citrons, la levure et la farine tamisée et mélangez pour obtenir un mélange bien homogène. Mettez un peu de pâte dans chaque caissettes ou moules à cupcakes et cuire 10 minutes à 180°C.

Pour la meringue italienne : Montez les  100g de blancs avec une pincée de sel . Quand ils commencent à mousser, incorporer le sucre en 3 fois. Pendant ce temps ajouter les 50g d’eau dans la petite casserole où se trouvent les 150g de sucre, remuer un peu avant de mettre à chauffer et mettre le thermo sonde dedans, surtout ne pas remuer, il sonnera – s’il est programmable- quand les 110° seront atteints. Surveiller les blancs tranquillement. Augmenter un peu la vitesse, ils deviennent fermes et brillants. Le sirop est à T°, ralentir le robot et incorporer doucement le sirop bouillant en le faisant couler lentement sur les bords du bol. C’est la meringue italienne! Continuez à battre la meringue jusqu’à ce quelle refroidisse.

Quand les cupcakes sont cuits, fourrez-les avec un peu de confiture de fraises, puis  décorez-les avec la meringue (soit à la poche à douille, soit avec une petite cuillère ). Puis faites dorer la meringue au chalumeau.

18 octobre 2011

Variations autour du Tiramisu

Remarques : j’adore le tiramisu, et surtout essayer pleins de recettes différente.

La « base » :
3 œufs
120 g de sucre blanc ou cassonade suivant la variante choisie
250 g de mascarpone
3 cuillère à soupe de rhum (et oui ! bon pour les puristes du marsala….)

Séparer le blanc des jaunes. Monter les blancs en neige très ferme. Plus ils seront ferme plus le tiramisu sera aérien. Faire blanchir, le sucre et les jaunes d’œufs au fouet. Rajouter le rhum (ou marsala), puis le mascarpone. Bien mélanger. Incorporer DÉLICATEMENT les blancs en neige.

Mes variantes préférées, pour la garniture :
– « L’original » : biscuits cuillères et café froid.

– « Belle Hélène » : gâteau au chocolat (cf recette), poire en sirop (à faire soi-même ou non !) et coulis de chocolat.
– « Spéculos » (à l’épeautre !) et mangue fraîche
– « Sablé » (à l’épeautre !) ou macaron (sans blé !) et framboises fraîches
– « Madeleines » ou « pâte à succès » (recette à venir) et salade de pêches blanches et framboises

Placer minimum 4 heures au réfrigérateur. Une 1 nuit c’est mieux !

%d blogueurs aiment cette page :